iloubnan.info
( Publicité )
Politique

Congrès des patriarches catholiques de l'Orient sur la protection des chrétiens

BEYROUTH | iloubnan.info / NNA - Le 10 septembre 2014 à 12h18
Les patriarches catholiques de l'Orient ont donné, le mardi 9 septembre, le coup d'envoi de leur congrès sur le thème de la protection des chrétiens d'Orient, organisé à Washington par l'Association IDC (In Defense of Christians), et ce par une rencontre médiatique au Club de la Presse.
Outre les patriarches - Béchara Boutros Rahi en tête - et le préfet de la Congrégation pour les églises orientales le cardinal Leonardo Sandri, un grand nombre de représentants des chrétiens d'Orient et des partis libanais chrétiens présents aux États-Unis ont pris part à cette rencontre.

Les prélats qui se sont prononcés ont tous souligné la nécessité, pour la communauté internationale, de prendre des décisions assez strictes concernant les organisations terroristes et leur financement, "parce que tuer les chrétiens et les chasser de chez eux est inadmissible". Ils ont aussi confirmé l'importance de la coexistence islamo-chrétienne. "Les chrétiens doivent être protégés et il faut assurer leur retour chez eux en toute dignité", ont-ils affirmmé, signalant que l'Orient n'existerait pas et n'aurait aucune valeur sans eux.

Le patriarche Rahi a particulièrement incité les États-Unis à adopter une position claire et à entreprendre des démarches effectives pour protéger les chrétiens "tués et chassés de chez eux par l'État Islamique (EI) et les organisations terroristes".

"L'Orient est la nation des Chrétiens et ils sont menacés d'éradication avec tout ce qui leur arrive. Nous sommes venus jusqu'à Washington pour dire haut et fort et nul n'a le droit de permettre le retour de l'humanité à l'époque préhistorique, comme il se passe avec les chrétiens de Mossoul et de l'Irak (...)", a-t-il clamé, dénonçant le silence des pays occidentaux à cet égard. "Les chrétiens ne sont pas minoritaires en Orient! Nous sommes là, en Irak, en Syrie, au Liban, en Égypte et en Jordanie depuis plus de deux mille ans. Nous avons construit ces pays", a-t-il rappelé.

"Les pays du monde entier doivent stopper ces organisations terroristes et cesser de les soutenir (...). Sinon, c'est le retour à la loi de la jungle", a-t-il encore martelé, soulignant que les actes perpétrés par ces organisations n'avaient rien à voir avec le véritable Islam.

Le patriarche a enfin adressé un appel au monde arabe et islamique, à la communauté internationale, à l'ONU, aux responsables de la Cour Pénale Internationale, à la Ligue arabe et aux pays de l'Organisation de la Conférence Islamique (OCI), les exhortant à agir pour protéger les chrétiens et permettre leur retour à leurs pays, en toute dignité. Pour sa part, le cardinal Sandri a braqué l'éclairage sur les besoins des déplacés chrétiens à Ninive, à Irbil et à Bagdad. Il a également incité les dignitaires à prendre des positions fermes "contre la violence barbare et aveugle".

Les représentants des partis se sont ensuite exprimés pour demander aussi des actes face au danger et à la menace des organisations terroristes. Les patriarches ont enfin prononcé des prières à l'intention des chrétiens d'Orient.
Tags
Chrétiens d'Orient, #Rahi, #patriarche
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2021 Par Proximity Agency