iloubnan.info
( Publicité )
Wiki

L’histoire du savon de Tripoli

iloubnan.info - Le 17 août 2015 à 15h52
 savon de Tripoli

C’est à la fin du XVe siècle que le gouverneur de Tripoli Youssef Bek Sayfa établit Khan Al Saboun (le caravansérail des commerçants de savon). Ce souk fut achevé au début du XVIe siècle. Cette époque correspond aux derniers jours du règne des Mamlouks.

La fabrication du savon était très populaire à Tripoli. A tel point que le Souk devint un centre de commerce où le savon était fabriqué et vendu. C’est même dans ces lieux que les commerçants tripolitains ont commencé à exporter leurs savons vers l’Europe, où l’on se mit à offrir ces savons parfumés en guise de cadeau. Ainsi, cet artisanat a pris de l’ampleur à Tripoli. La demande ne cessant d’augmenter, les artisans se mirent à considérer ce travail comme un art véritable, et ont cherché à satisfaire les amateurs de leurs produits en fabricant un savon de grande qualité, toujours plus efficace et de formes variées. C’est ainsi que les pays arabes et occidentaux commencèrent à importer le savon de Tripoli.

Au début du 19e siècle, les Européens commencèrent à produire un savon par des processus automatisés et chimiques, faisant ainsi concurrence au marché de Tripoli. A ce moment là, les producteurs locaux, pour produire leur savon, se mirent eux aussi à avoir recourt aux machines, qui permettaient de fabriquer leurs produits à moindre coût, avec un meilleur rendement.
C’est depuis cette époque que la fabrication artisanale traditionnelle du savon a progressivement diminué au profit de processus mécaniques. Mais certains artisans continuent à confectionner ce savon à la manière d’autrefois.

Aujourd’hui, on trouve à Tripoli toutes sortes de savons aux vertus diverses : savons amincissants, savons contre l’acné, savons hydratants… Certains producteurs sont même là-bas plus que jamais tournés vers l’exportation.

Comment fabrique-t-on le savon à Tripoli ?

La matière première utilisée pour ces savons est l’huile d’olive. Entre également dans la composition : du miel, des huiles essentielles et des matières premières aromatiques naturelles : fleurs, pétales, herbes…
Les savons sont séchés au soleil, dans un air très sec : cela permet l’évaporation de l’eau qui a servi pour le mélange et le malaxage des différents ingrédients. Ce séchage dure environ 3 mois. Au fur et à mesure de l’évaporation de l’eau, une fine pellicule blanche se forme à la surface du savon : il s’agit de la soude issue des sels de mer. L’artisan procède alors à un brossage soigneux à la main, jusqu’à élimination totale de toute trace de poudre.

Tags
#tradition
Donnez votre opinion
2 Commentaires
houari
23 juillet 2017 à 14h00
Le savon d'Alep donna naissance au savon de Tripoli qui donna naissance au savon de Marseille. La propreté n'a pas de frontière.
Tatiana Aoun
10 mars 2016 à 15h15
Où peut on visiter les fabriques de savons? Tatiana.aoun@gmail.com merciii
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2017 Par Proximity Agency