iloubnan.info
( Publicité )
Société

La famine va frapper 7 millions de personnes au Yémen si l'Arabie saoudite et sa coalition ne lèvent pas le blocus

BEYROUTH | iloubnan.info, avec agences - Le 10 novembre 2017 à 18h02

Sept millions de personnes au Yémen sont sur le point d'être menacées de famine si le blocus imposé par la coalition menée par l'Arabie saoudite n'est pas levé, ont alerté jeudi les Nations Unies.

« Ce sera la plus grande famine que le monde ait connue depuis plusieurs décennies », a déclaré mercredi soir le Coordonnateur des secours d'urgence de l'ONU, Mark Lowcock, après avoir informé le Conseil de sécurité de la situation au Yémen.

Le blocus imposé par la coalition se traduit par la fermeture de tous les aéroports, ports maritimes et passages terrestres du pays. Une décision qui empêche l'entrée de l'aide humanitaire vitale et des fournitures commerciales d'atteindre ainsi que la circulation des travailleurs humanitaires à l'intérieur et à l'extérieur du Yémen.

« Plus de 20 millions de personnes ont besoin d'aide humanitaire, sept millions d'entre elles sont confrontées à des conditions de famine et dépendent entièrement de l'aide alimentaire pour survivre » ont prévenu jeudi l'ONU et les ONG présentes dans le pays, dans une déclaration conjointe.

Après trois ans de conflit, les besoins quotidiens du Yémen reposent à 90% sur les importations.

Au Yémen, le système de santé, d'approvisionnement en eau et d'assainissement est effondré en raison des combats. Un chaos que le blocus ne fait qu'aggraver en privant des millions de personnes de l'alimentation et des médicaments dont ils ont besoin pour survivre.

« Ce qui tue les gens dans la famine, ce sont les infections [...] parce que leurs corps se sont consumés, ce qui réduit totalement la capacité de combattre les choses qu'une personne en bonne santé peut", a ajouté M. Lowcock.

Pour le Secrétaire général adjoint, une reprise immédiate et sans entrave des services aériens réguliers de l'ONU et des organisations humanitaires à destination de la capitale, Sana'a et d'Aden est essentielle pour sauver des vies.

La communauté humanitaire a également alerté sur le faible stock de vaccins actuellement disponible au Yémen dans le pays qui ne durera qu'un mois.

« S'il n'est pas reconstitué, des flambées de maladies transmissibles telles que la poliomyélite et la rougeole sont à prévoir, avec des conséquences fatales, en particulier pour les enfants de moins de cinq ans et ceux qui souffrent déjà de malnutrition », ont prévenu l'ONU et les ONG présentes dans le pays, estimant que toute perturbations des importations de nourriture et de carburant peut mettre en péril les récents succès dans l'atténuation de la menace de famine et de la propagation du choléra.

« La fermeture continue des frontières du Yémen n'apportera que des souffrances et des privations supplémentaires ayant des conséquences mortelles pour toute une population souffrant d'un conflit qu'elle n'a pas elle-même créé », estime la communauté humanitaire.

Tags
#ArabieSaoudite, #ONU, #Yemen
Donnez votre opinion
1 Commentaires
houari
11 novembre 2017 à 01h09
Le monde entier veut l'argent des saoudiens.... Donc... SILENCE !
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2017 Par Proximity Agency