iloubnan.info
( Publicité )
Société

Europe et Méditerranée orientale : inquiétude pour les migrants qui subissent des températures glaciales

BEYROUTH | iloubnan.info, avec agences - Le 12 janvier 2017 à 13h03
Migrants et demandeurs d’asile sous sur l’île grecque de Lesbos mais sous la neige, en janvier 2017. Photo: OIM

L'Organisation internationale pour les migrations (OIM) a exprimé son inquiétude cette semaine concernant les milliers de migrants et de demandeurs d'asile qui endurent actuellement un hiver glacial à travers l'Europe et en Méditerranée orientale.

Cette région du monde est touchée par de fortes chutes de neige et des températures parmi les plus basses depuis des années, a précisé l'OIM dans un communiqué de presse.

"Les flux de migration en Europe se poursuivent et ceux qui sont les plus touchés par les conditions météorologiques sont les familles de migrants particulièrement vulnérables avec des enfants", a ajouté l'OIM.

Alors que les températures sont en-dessous de zéro degré Celsius, l'agence des Nations Unies pour les migrations a appris que des dizaines de personnes sont mortes en raison de leur exposition au froid, notamment des migrants récemment arrivés à Rome et d'autres en transit dans les Balkans.

L'OIM a noté la découverte des corps gelés de deux migrants iraquiens dans une forêt en Bulgarie et la mort d'au moins deux autres migrants, un Somalien en Bulgarie et un Afghan en Grèce. Au Liban, deux réfugiés syriens sont morts en traversant des cols de montagne enneigés. L'OIM a également signalé une centaine d'incidents au cours desquels des tentes se sont effondrées dans des camps de fortune accueillant des réfugiés au Liban.

L'agence onusienne s'inquiète en particulier pour plus de 15.500 migrants et demandeurs d'asile hébergés dans des camps sur des îles grecques qui ont connu de fortes chutes de neige cette semaine. De plus, quelque 6.000 réfugiés syriens en Turquie ne disposent pas d'abris appropriés sur une population totale de trois millions réfugiés. Plus de 7.500 personnes sont aussi coincées en Serbie, vivant dans des hébergements mal protégés contre les rigueurs de l'hiver.

"Après 2016, où plus de 5.000 migrants sont morts en essayant d'atteindre l'Europe, il est indispensable que le monde réagisse aux dangers que posent ces conditions météorologiques extrêmes avec de l'aide alimentaire, des abris et d'autres ressources à court et à long terme", a déclaré le Directeur général de l'OIM, William Lacy Swing.

Tags
#migrants, #Réfugiés
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency