iloubnan.info
( Publicité )
Société

Iraq : le HCR intensifie son aide aux populations déplacées depuis l'offensive sur Mossoul

BEYROUTH | iloubnan.info - Le 12 novembre 2016 à 07h49
Une femme accroupie au sol prépare du pain en dehors de la tente familiale située dans le camp de Hasansham nouvellement construit. La famille a fui les combats près de sa maison dans les environs de Mossoul la semaine dernière. Photo HCR/Ivor Prickett

Environ 47.730 Iraquiens ont déjà été déplacés depuis le début de l'offensive sur Mossoul le 17 octobre 2016, selon les statistiques interagences datant du 11 novembre. La population déplacée a presque doublé au cours de cette dernière semaine et elle devrait continuer à augmenter au fur et à mesure que les combats se poursuivent. Plusieurs mouvements importants de population depuis Mossoul ont été enregistrés la semaine dernière, en particulier autour de Gogjali et des quartiers à l'est de la ville.

« Le HCR et les partenaires humanitaires assurent une protection et une assistance vitales aux familles nouvellement déplacées, en veillant à ce qu'elles aient un abri adéquat et des articles ménagers de première nécessité, y compris des matelas, des réchauds, des ustensiles de cuisine, des kits d'hygiène et des jerrycans », a dit M. Spindler lors d'un point de presse à Genève. « Au total, plus de 3500 colis d'aide d'urgence ont été distribués par le HCR et ses partenaires depuis le début de l'offensive ».

L'agence de l'ONU pour les réfugiés intensifie également son suivi en matière de protection et assure une aide psychosociale et juridique aux personnes déplacées via des équipes mobiles afin d'assurer une intervention rapide lorsque des préoccupations sont identifiées. Les personnes vulnérables ou ayant des besoins spécifiques sont rapidement identifiées pour s'assurer qu'elles reçoivent un soutien spécialisé.

Les informations sur un nombre disproportionné de ménages dirigés par des femmes ont soulevé des inquiétudes au sujet de familles séparées. « Plus de 50 enfants non accompagnés ou séparés ont été identifiés pour une assistance appropriée. Par ailleurs, quelque 443 familles vulnérables se sont vu allouées des aides en espèces », a indiqué le porte-parole du HCR.

Des solutions d'hébergements pour 700.000 personnes déplacées potentielles

Concernant les abris, le HCR compte déjà six camps ouverts, avec une capacité initiale d'accueil de 54.408 personnes. Le HCR planifie un total de 11 camps, si des terrains sont mis à disposition, avec une capacité de 120.000 personnes. Le HCR est également activement engagé dans l'identification de nouveaux terrains pour les sites d'urgence. « Cela fait partie d'une réponse élargie en collaboration avec le gouvernement iraquien et d'autres partenaires humanitaires qui renforcent également la capacité d'accueil du camp et se préparent à d'autres alternatives pour l'hébergement, afin de venir en aide à un total de 700.000 déplacés iraquiens si nécessaire », a expliqué M. Spindler .

« Le 5 novembre, le HCR a ouvert un nouveau site à Hasansham, accueillant plus de 10.000 personnes. Tous les déplacés internes nouvellement arrivés ont reçu des secours d'urgence », a annoncé le porte-parole. Une toute dernière section du camp, avec 240 tentes, devrait ouvrir cette semaine. Ces derniers jours, les nouveaux arrivants depuis l'est de Mossoul sont abrités dans le camp voisin de Khazer M1, géré par le gouvernement iraquien, où le HCR fournit du matériel d'urgence. Un autre camp du HCR, Zelikan, héberge actuellement 2 270 personnes, soit 456 familles.

« Le HCR compte déjà 30.000 tentes dans le pays, et davantage ont été achetées, alors que les terrains actuellement disponibles peuvent comporter 20.000 tentes », a indiqué M. Spindler.

Des familles vulnérables à l'approche de l'hiver

En Iraq, alors que les températures ont commencé à baisser brusquement la nuit, le HCR et ses partenaires ont également commencé à distribuer des articles d'équipement contre les conditions hivernales essentiels à 1,2 million d'Iraquiens récemment déplacés, y compris pour des familles ayant fui l'offensive de Mossoul.

Le HCR souligne que les habitants de Mossoul cherchant refuge ne doivent pas être empêchés de fuir et qu'ils devraient avoir accès à des zones sûres, y compris les camps d'urgence. De même, les civils ne doivent pas être obligés de retourner dans des zones dangereuses.

Le HCR appelle également à davantage de financement de la part de la communauté internationale pour venir en aide aux personnes susceptibles d'être déplacées au cours des prochains mois. « L'Appel d'urgence du HCR pour l'aide aux déplacés de Mossoul – d'un montant de 196,2 millions de dollars US - est aujourd'hui financé à hauteur de 57% », a dit M. Spindler. « Ce sous-financement limitera sérieusement la capacité de l'agence à répondre aux besoins des familles les plus vulnérables cet hiver, en particulier concernant le chauffage », a-t-il prévenu.

Tags
#Daech, #Iraq
Donnez votre opinion
1 Commentaires
houari
12 novembre 2016 à 13h14
D'après un général kurde l'offensive sur Mossoul tourne à la boucherie.
Les boucliers humains ne sont pas en acier blindé... Ces boucliers sont de chairs et de sang. Les balles et bombes en font de la viande haché.
L'argent et l'aide humanitaire ne sont qu'un paravent pour camoufler ce massacre.
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency