iloubnan.info
( Publicité )
Société

Forum Social de Montréal: bilan très décevant, dans le monde d'ici comme sur le Cloud

MONTREAL | iloubnan.info - Le 26 aot 2016 à 18h06
Par Yves Loiseau

Le Forum Social Mondial est terminé. Comme mes autres confrères, je conclus: «décevant»…. J’ajouterai: «très décevant»!

Le Nord - traduire par «le Canada» - n’a pas été la hauteur de l’événement.

«C’est peut être la dernière fois que le FSM se tient dans un pays du Nord et nous devons, en tant que Canadiens, en porter la responsabilité» a dit Naomi Klein l’une des figures les plus emblématiques de cette réunion mondialisée. Selon les organisateurs, 60% des demandes de visas ont été refusées par le gouvernement canadien.

60%.

Et c’est un chiffre provisoire encore, puisque toutes les informations sur le sujet ne sont pas parvenues aux responsables du Forum. Ceux-ci se sont engagés à faire maintenant le portrait individuel de tous les « gueux » rejetés par les fonctionnaires de l’immigration pour montrer aussi bien au gouvernement canadien qu’au public international ce que ces exclus auraient pu amener comme enrichissement à la réflexion générale. Avec au bout cette question fondamentale pour l’avenir de notre planète, brutalement posée par les refus et même les menaces pour certaines délégations, «l’accessibilité des pays du Nord», comme l’indique un des coordonateurs Raphaël Canet, est-elle encore possible pour les pays du sud?»

Curieusement, au moment où il a été décidé du choix de Montréal, -Forum de Tunis en 2014- la ville a été le théâtre de « la révolution du carré rouge » pendant lequel le milieu étudiant s’est mobilisé fortement. Pour la grève étudiante la plus longue de l’histoire du Québec et du Canada. La ville de Montréal est universellement connue pour son bilinguisme, sa conscience aux choses de l’environnement, sa liberté pour les homosexuels, l’égalité homme-femme, le lieu de l’expression des populations autochtones, etc… A l’époque, le Canada et le Québec sont gouvernés par les conservateurs. En bien cette bulle active, voir militante, au milieu de l’Amérique du Nord hyper capitaliste qui continue à exister sous les conservateurs, le gouvernement Trudeau -libéral- n’en a pas tenu compte… et le Forum, du point de vue des invitations, est un gros échec.

Quelques jours avant l’ouverture, Naomi Klein, écrivaine et militante connue mondialement, met en garde dans un entretien au Devoir « le journal de référence » au Québec -et à Montréal- : « Le Canada est aveuglé par l’aura Trudeau ».

Le titre de la conférence à laquelle elle participe est significatif: « Changer le système, pas le climat »…

Et effectivement « le système » ne fut pas à la hauteur.

Mais ce serait tout de même voir les choses par le petit bout de la lorgnette que de se focaliser sur ce qui reste quand même comme un énorme cas de censure à l’échelle de la planète -comment expliquer autrement que par la censure le geste qui a été de retirer les références au Canada de tous les placards officiels alors qu’ils y figuraient jusqu’à l’ouverture-.

Voyons plus large: 1200 activités autogérées, la participation de 1000 organisations de plus de 125 pays, 35000 participants -au lieu des 50000 attendus-: ce sont des chiffres qui témoignent tout de même de l’activité politique, culturelle, sociale et environnementale qui a animé la deuxième ville du Canada… Pas de quoi bien sûr crier au triomphe mais les chiffres sont là et il ne se déplace pas 35000 personnes de tous les coins de la planète pour un événement anodin.

En déclin certes, le FSM n’est tout de même peut-être pas mort à Montréal.

Mais il y a un autre bémol, et de taille aussi celui-là: nous sommes en 2016… Au coeur d’un pays développé, le Canada membre du G7, et d’un continent, l’Amérique du Nord, dont la puissance de rayonnement est décuplée par l’industrie du numérique… La Silicon Valley est à deux pas, Montréal se targue d’être leader dans les jeux vidéos et les images de synthèse, eh bien, dans ce domaine, le Forum Social Mondial a accouché d’une toute petite petite souris qui est loin d’être à la hauteur d’un monde 2.0 à construire ou à reconstruire selon les slogans. Le site internet du Forum a eu du mal a être actualisé pendant les travaux. Vous n’y trouverez aucune vidéo des grandes conférences. Vous n’y trouverez aucun document des autres travaux en commission. La participation sur les médias sociaux y était ridicule:

13282 mentions « J’aime » et 1194 personnes qui en parle sur Facebook;

1033 tweets seulement et 2075 abonnés qui ont aimé 1943 fois sur Twitter;

107 abonnés avec 4427 vues sur YouTube.

Bref, dans le monde d’ici comme dans le cloud, le Forum Social Mondial 2016 est très loin d’avoir atteint ses objectifs.

Tags
#ForumSocialMondial, #Montreal
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency