iloubnan.info
( Publicité )
Société

Le Recho: En cuisine dans les camps de réfugiés en Europe

BEYROUTH | iloubnan.info - Le 21 juin 2016 à 16h22
Photo: Alice Barbosa.

Le Recho (pour REfuge, CHaleur, Optimisme) est un projet associatif solidaire mené par dix jeunes femmes bien décidées à mettre leur grain de sel dans la manière dont l'Europe accueille aujourd'hui les migrants. Leur objectif: ramener de la vie, créer du lien et favoriser l’insertion à travers des repas et ateliers de cuisine dans les camps de réfugiés.

La cuisine: un lien bienvenu dans un contexte de crise

En septembre dernier, la France s’est engagée à accueillir 24 000 réfugiés sur son territoire. Depuis le début de la crise, 1,5 millions de migrants ont trouvé refuge en Europe, bien souvent  dans des conditions d’accueil désastreuses et des conditions de vie déplorables.

"La cuisine s’inscrit dans le cadre de conditions de vie dignes. C’est un vecteur de lien social fort, tourné vers la vie et la communauté, partout dans le monde.  C’est aussi un moteur d’insertion : la restauration représente aujourd’hui plus de 200 000 emplois, dont 34 000 à pourvoir en cuisine en France."

On connait les difficultés administratives d’insertion des réfugiés en France. N’empêche: une formation supplémentaire, c’est une chance de plus pour eux de se construire un avenir ici souligne l'équipe de l'association.

Les dix jeunes femmes à l’origine du Recho sont elles-mêmes cheffes (oui, chef au feminin, c’est cheffe), artistes ou passionnées de cuisine, les trois à la fois pour certaines d’entre elles Toutes en tout cas sont  touchées par cette crise sociale et humanitaire, “nous voulons mettre notre expertise et notre expérience au service des réfugiés, et ramener un peu de plaisir là où il n’est plus question que de survie” disent-elles.

Elles ont donc monté cette association loi 1901 à but non lucratif, composée d’une équipe de 10 femmes bénévoles, dont 4 cheffes cuisinières, professionnelles de la restauration.

Vous pouvez les découvrir dans la vidéo ci-dessous:

Un food truck sur les routes européennes

À partir du 15 août 2016, nous irons nous installer sur le camp de la Linière à Grande Synthe à bord d’un foodtruck itinérant aménagé. Nous lançons le 9 juin 2016 notre Kisskissbankbank (operation de crowdfunding) pour financer l’achat de ce camion cuisine."

Après la Linière, les jeunes femmes du Recho ont prévu de poursuivre leur initiative en Belgique, en Allemagne et en Angleterre tout au long de 2017/2018.

“Et pourquoi pas à Paris si le camp prévu par Mme Hidalgo voit le jour?” ajoutent-elles.

Sur le terrain, les dix jeunes bénévoles évoquent “une cuisine de rencontre, végétarienne, dans la perspective d’un projet d’insertion. Environ 500 repas végétariens seront cuisinés chaque jour. Nous animerons aussi des ateliers de cuisine dans les camps, avec des bénévoles locaux. L’idée est d’ouvrir la possibilité d’une formation professionnelle dans le domaine de la cuisine.

L’équipe du Recho travaillera en partenariat avec Les Incroyables Comestibles sur la commune de Grande Synthe. “Nous planterons des jardins partagés avec eux et nous accompagnerons cette démarche d’une formation aux métiers de la terre ( permaculture , apiculture, maraichage…)”

Au delà de la cuisine, “l’idée est aussi de créer de la mixité à travers nos ateliers qui sont ouverts à tous. Et nous voulons informer et éveiller à la réalité des camps en Europe auprès d’un public souvent mal informé.”

En attendant, nous vous invitons à visiter le site web du Recho, plein de vie, plein d'infos, en photos, en mots et en vidéos.

Tags
#Cuisine, #Rebelles_Syriens, #Syrie
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency