iloubnan.info
( Publicité )
Société

Syrie : l'ONU distribue des vivres aux personnes nouvellement déplacées dans le nord d'Alep

BEYROUTH | iloubnan.info, avec agences - Le 10 fvrier 2016 à 10h37
Des enfants dans le camp de Bab al Salameh pour les résidents de la région d'Alep. Photo: UNICEF/Giovanni Diffidenti

Le Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations Unies a annoncé mardi avoir commencé à distribuer des vivres aux personnes déplacées par la récente intensification des combats dans le nord de la ville d'Alep, en Syrie.

Selon un communiqué de presse du PAM, la nourriture a été transportée par des convois transfrontaliers depuis la Turquie vers la petite ville d'A'zaz dans le nord-ouest de la Syrie, à 30 kilomètres au nord-ouest d'Alep et à proximité de la frontière syro-turque. Au cours des prochains jours, les distributions atteindront 21.000 personnes avec davantage de nourriture pour répondre aux besoins urgents de la nouvelle vague de personnes déplacées.

La nourriture comprend du riz, des lentilles, du boulgour, des pâtes, des haricots blancs, des pois chiches, de l'huile végétale, du sucre et de la farine de blé dans des colis qui suffisent à nourrir une famille pendant un mois. Le PAM envoie également des rations prêtes à consommer telles que de la nourriture en conserve pour ceux qui n'ont pas accès à des équipements de cuisine.

Dans le nord d'Alep, des familles se déplacent en quête de sécurité, a déclaré Jakob Kern, Directeur du PAM en Syrie. « Nous sommes extrêmement préoccupés car les routes qui permettent l'accès et l'approvisionnement allant du nord à l'est de la ville d'Alep et dans les environs sont maintenant coupées. Nous faisons tout ce que nous pouvons pour faire parvenir suffisamment de nourriture à tous ceux qui en ont besoin, en la transportant jusqu'au dernier point de passage encore ouvert à la frontière avec la Turquie».

Des milliers de personnes déplacées se sont rassemblées à A'zaz à la recherche d'un refuge à proximité du point de passage frontalier de Bab Al Salam et des milliers d'autres sont attendues si les combats se poursuivent. Plus de 30.000 personnes sont signalées comme étant en mouvement, beaucoup d'entre elles fuyant vers la frontière turque et les villes d'A'zaz et Afrin.

Avant l'escalade des combats dans le nord d'Alep, le PAM livrait régulièrement de la nourriture à travers la frontière turque dans les gouvernorats d'Alep et d'Idlib à travers les postes frontaliers de Bab al-Hawa et Bab al-Salam.

« Le PAM exhorte toutes les parties au conflit à faciliter l'accès sans entrave à ces communautés afin de fournir une aide immédiate aux familles qui ont déjà souffert pendant trop longtemps, » a ajouté M. Kern.

Tags
#Syrie
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency