iloubnan.info
( Publicité )
Société

L'ONU appelle l'Europe à faire preuve de générosité envers les réfugiés

BEYROUTH | iloubnan.info - Le 20 octobre 2015 à 04h37
Des réfugiés arrivant sur l’île grecque de Lesbos. Photo UNICEF/Ashley Gilbertson VII

En visite en Slovaquie, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a appelé lundi les dirigeants européens à faire preuve de détermination et de générosité dans leur gestion de la crise actuelle des réfugiés.

Dans un discours prononcé à l'Université Comenius de Bratislava, la capitale slovaque, M. Ban a salué la contribution significative de la Slovaquie à l'action des Nations Unies, non seulement depuis son adhésion à l'Organisation en 1993, mais aussi bien avant cela, au travers de ses personnalités marquantes.

« Je suis particulièrement inspiré par le défunt Ambassadeur Jan Papanek. Il est né le 24 octobre, le jour où nous célébrons la Journée des Nations Unies, et a contribué à donner naissance à l'Organisation en participant à la Conférence de San Francisco où la Charte a été négociée », a rappelé le Secrétaire général, qui s'est vu décerner à cette occasion par l'Université Comenius un doctorat honorifique et une médaille d'or.

« Il a également aidé les personnes fuyant la dictature [dans leur pays d'origine]. Il a fondé le Fonds américain pour les réfugiés tchécoslovaques, qui a ensuite évolué afin d'aider les réfugiés d'autres continents », a poursuivi le chef de l'ONU, mentionnant également l'engagement de M. Papanek auprès des réfugiés allemands après la Seconde Guerre mondiale.

« L'esprit de solidarité de cet homme d'Etat slovaque courageux et ce co-fondateur des Nations Unies est absolument nécessaire aujourd'hui », a déclaré M. Ban, en référence à la crise des réfugiés qui touche actuellement l'Europe.

Saluant les appels du Président slovaque Andrej Kiska à ce que son pays respecte les valeurs européennes de solidarité, d'humanité et d'hospitalité, le Secrétaire général a affirmé que le défis posé par les migrants et réfugiés arrivant en Europe exige de la détermination et de la générosité.

« La Slovaquie peut comprendre ces défis aux vues de son importante diaspora. Certains d'entre ceux ayant quitté le pays ont été victimes de discriminations odieuses dans leurs nouvelles terres d'accueil », a ajouté M. Ban, précisant que si l'accueil de réfugiés peut soulever des questions logistiques, politiques et culturelles, la réponse de l'Europe doit être guidée par les droits de l'homme, la loi et la solidarité.

« Les nombreuses personnes arrivant en Europe aujourd'hui ne recherchent rien de plus que la plupart des gens : un avenir sûr, stable et prospère. Beaucoup ont survécu à de terribles épreuves entre les mains de trafiquants et autres criminels », a expliqué le chef de l'ONU, avant d'annoncer qu'il se rendrait plus tard dans la journée dans la ville de Gabčíkovo, où les autorités slovaques logent actuellement des demandeurs d'asile.

Arrivé dimanche en Slovaquie, après une visite de plusieurs jours en Italie, le Secrétaire général s'est tout d'abord rendu dans la ville de Levoca, inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis juin 2009, avant de prendre le chemin de la capitale slovaque Bratislava.

« Je compte sur cette communauté universitaire impressionnante et sur ses étudiants prometteurs pour se joindre aux Nations Unies et renforcer nos liens réciproques afin de forger un monde meilleur pour tous », a déclaré M. Ban, au terme de son discours à l'Université Comenius.

Le chef de l'ONU s'est ensuite rendu à l'hôtel de ville de Bratislava pour assister à une exposition sur le 70ème anniversaire de l'ONU.

Tags
#migrants, #Réfugiés
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency