iloubnan.info
( Publicité )
Société

Syrie : "Une réponse humanitaire traditionnelle ne suffit plus" selon l'ONU

BEYROUTH | iloubnan.info, avec agences - Le 19 décembre 2014 à 15h03
Des réfugiés syriens dans un campement informel au Liban. Photo: UNHCR
Les besoins des Syriens en nourriture, abris et médicaments sont innombrables, ont déclaré jeudi plusieurs agences de l'ONU, réunies à Berlin pour lancer un appel à contribution à hauteur de plusieurs milliards de dollars pour aider la population syrienne.
Ce printemps, le conflit syrien entrera dans sa cinquième année.

C'est dans ce contexte que plusieurs agences onusiennes ont lancé jeudi un appel à contribution, dont l'objectif est de collecter plus de 8,4 milliards de dollars afin d'aider près de 18 millions de personnes en Syrie et dans toute la région.

Cet appel recoupe pour la première fois des aspects liés au développement en plus des considérations humanitaires relatives aux besoins vitaux de plus de 12 millions de personnes déplacées à l'intérieur de la Syrie, sans compter les millions de réfugiés syriens disséminés dans les pays voisins.

"Ce plan, s'il parvient à être entièrement financé, peut nous aider à fournir de la nourriture et des médicaments pour les enfants, placer des familles entières à l'abri du froid et soutenir ceux qui sont désespérés et traumatisés", a déclaré la chef de l'humanitaire de l'ONU, Valerie Amos. "La Syrie est un endroit où il très difficile et dangereux de travailler, mais la communauté humanitaire reste déterminée à aider les personnes les plus vulnérables pris dans cette crise".

Cette initiative recoupe le lancement de deux plans majeurs pour la région : le Syria Strategic Response Plan 2015 (SRP), qui nécessite 2,9 milliards de dollars de financement pour répondre aux besoins humanitaires à l'intérieur de la Syrie et portera assistance à 12,2 millions de personnes ; et le Regional Refugee and Resilience Plan (3RP), qui représente un changement stratégique de l'approche humanitaire pour la région. Regroupant des opérations humanitaires d'urgence et des programmes à plus long terme visant à renforcer la résilience, le 3RP requière 5,5 milliards de dollars pour financer directement près de 6 millions de personnes.

"Les réfugiés et les personnes déplacées à l'intérieur de leur propre pays ont épuisé leurs économies et leurs ressources, et les pays d'accueil on atteint un point de rupture", a déclaré le Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, António Guterres.

La composante du 3RP liée à l'aide aux réfugiés comprend une aide alimentaire, des abris, du matériel de secours et de l'argent pour répondre aux besoins de base des ménages. La composante liée à la résilience fera bénéficier plus d'un million de personnes vulnérables de programmes d'aide centrés notamment sur les moyens de subsistance et la création d'opportunités économiques.

Environ 20,6 millions de personnes supplémentaires en Jordanie, au Liban et en Egypte bénéficieront de projets d'amélioration des infrastructures locales et des services dans les domaines de la santé, l'éducation, l'accès à l'eau et la gestion des eaux usées.

"Les pays qui accueillent des réfugiés syriens sont aux prises avec les conséquence de cet accueil sur leurs économies, leurs sociétés et leurs infrastructures, ce qui menace non seulement leur stabilité, mais également celle de toute la région", a déclaré l'Administrateur associé du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), Gina Casar.

"Une réponse humanitaire traditionnelle ne suffit plus", a-t-elle ajouté.
Tags
#Syrie, #RéfugiésSyriens, #ONU
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency