iloubnan.info
( Publicité )
Société

Le Liban inquiet face à l'épidémie d'Ebola

BEYROUTH | iloubnan.info, avec agences - Le 21 octobre 2014 à 08h50
Le ministre libanais de la Santé publique, Wael Abou Faour a annoncé lundi lors d'une conférence de presse, que "le Liban est exposé plus que d'autres pays au virus Ebola, au regard de la diaspora libanaise qui réside dans les pays touchés par cette épidémie".
Il a déclaré qu'une équipe de travail à l'aéroport international de Beyrouth et à l'hôpital gouvernemental Rafic Hariri a été chargée par le ministère de suivre les dossiers médicaux des voyageurs en provenance des zones infectées par Ebola.

"Toute personne suspectée d'être atteinte du virus Ebola sera transportée par une ambulance de l'aéroport international de Beyrouth jusqu'à l'hôpital Rafic Hariri", a précisé le ministre de la Santé. L'hôpital Rafic Hariri est pour l'heure le seul établissement à être équipé pour la prise en charge de malades atteints du virus Ebola.

Concrêtement, l'existence de la diaspora libanaise implique de fréquentes allées et venues entre l’Afrique et le Liban. Il y a aussi les voyages d’affaires de pères de famille libanais qui ont monté leur business au Nigéria, par exemple (ce pays vient cependant d'être déclaré exempt d'Ebola), mais dont la famille est restée à Beyrouth. Leurs nombreux voyages entre leur pays d’implantation et leur pays d’origine peut représenter un facteur aggravant pour la propagation du virus au pays du Cèdre.

Selon le Daily Star, M. Abou Faour a promis de construire des chambres d’isolement dans les plus importants hôpitaux publics du pays. Il a donné aux grands hôpitaux privés un délai de trois semaine pour installer des unites de quarantaine.

Autre problème: la formation des professionnels de santé. Selon Abou Faour, le personnel médical est non seulement sous-équipé face à Ebola, mais il n’est pas non plus correctement formé pour prendre en charge des malades atteints par ce virus. Wael Abou Faour a ainsi affirmé qu’une formation du personnel de santé était prévue (mais on ne connait pas encore les modalités de cette formation).

Le Liban n’a pas encore connu de cas d’Ebola depuis le début de la dernière épidémie qui a éclaté il y a quelques mois dans plusieurs pays africains. Quelques patients ont été hospitalisés après avoir présenté des symptomes évoquant la maladie mais il s’agissait en fait de la malaria.
Tags
#Ebola, #Diaspora_libanaise, #Afrique
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency