iloubnan.info
( Publicité )
Société

56 millions USD pour inscrire des enfants réfugiés syriens dans les écoles publiques libanaises

BEYROUTH | iloubnan.info / NNA - Le 18 octobre 2014 à 09h17
Des réfugiés syriens à Arsal au Liban. Photo: HCR/S. Malkawi.
Le ministre libanais de l'Education et de l'Enseignement supérieur, Elias Bou Saab, a reçu ce vendredi des lettres officielles de la part de l'UNICEF et du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés, annonçant leur engagement à assurer un montant de 56 millions de dollars, pour couvrir l'éducation de 102 000 élèves réfugiés environ.
Le ministre Bou Saab "a décidé par conséquent de publier des circulaires sur le début de l'inscription des élèves réfugiés dans les écoles publiques libanaises", a indiqué l'Agence nationale d'information vendredi soir.

Le montant prévu par l'UNICEF et le HCR doit couvrir l'inscription d'environ 45 000 élèves dans les classes du matin et 57 000 élèves dans les classes de l'après-midi.

Selon le HCR, le nombre de réfugiés syriens au Liban s'élèvera 1,5 million en décembre 2014. Un chiffre que certaines associations locales considèrent comme déjà atteint à ce jour et qui représente le tiers de la population libanaise.

Les récentes attaques de rebelles islamistes syriens contre l'armée libanaise à la frontière nord du Liban accentuent les tensions entre les Libanais et les réfugiés. Des incidents, pour l'heure relativement isolés, opposent les réfugiés à des Libanais faisant un amalgame entre les rebelles jihadistes et les réfugiés qui ont fui les combats dans leur pays.

Les tensions s'accentuent entre réfugiés et résidents

Les combattants du Front al Nosra ont attaqué cet été l'armée libanaise dans le village frontalier de Ersal (qui par ailleurs accueille de très nombreux réfugiés syriens). Ils ont capturé de nombreux soldats lors des affrontements. Ils réclament maintenant pour les relâcher la libération de prisonniers issus d'Al Nosra et actuellement détenus à la prison libanaise de Roumieh. Ils exigent également le retrait de Hezbollah libanais de Syrie, où les combattants du parti de Dieu soutiennent militairement le régime du président syrien Bachar el Assad.

Les attaques contre l'armée se multiplient, visant notamment des check-points dans le nord du pays. Vendredi dans le Akkar, c'est un bus transportant des militaires libanais qui a été visé par des hommes armés, tuant un soldat.

A la suite de cette attaque, des perquisitions ont été effectuées dans les camps des réfugiés syriens à Kherbet Daoud, ainsi que dans des lieux "suspects", a indiqué vendredi un communiqué de l'armée libanaise, selon lequel trois Libanais et 41 Syriens, "suspects d'être impliqués dans des actes qui perturbent la sécurité", ont été arrêtés.

"L'armée a également saisi, durant les perquisitions, un minibus et 9 motocyclettes sans plaques d'immatriculation, ainsi que des équipements militaires. Les détenus ont été remis, avec les saisis, aux autorités compétentes", a précisé le communiqué.
Tags
#Education, #Réfugiés_syriens_au_Liban
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency