iloubnan.info
( Publicité )
Société

Journaliers d'EDL: la grève continue

BEYROUTH | iloubnan.info - Le 05 juin 2012 à 16h39
Par Andrew Codd

Le ministre libanais du Travail Sélim Jreissati a annoncé mardi qu'aucune solution définitive n'avait été trouvée aux revendications des journaliers d’Électricité du Liban, en grève depuis plus d'un mois. La lutte a franchi un cap ces derniers jours chez les journaliers et percepteurs d’Électricité du Liban, qui n'acceptent pas le plan de sortie de crise proposé par le ministère.

"La commission parlementaire restreinte a dix jours pour se pencher sur le contentieux" a affirmé mardi Selim Jreissati, ministre du Travail, en ajoutant qu'il était "clair pour tout le monde que les manifestations ne menaient à rien.

En attendant, la grève des journaliers d'EDL continue. Mardi 29 mai, la tension est toujours palpable autour du siège d'EDL. Les forces anti-émeute ont été déployées, contrôlent l'entrée et empêchent les grévistes de bloquer de nouveau l'accès. Seul l’accueil en bas est occupé.

Depuis plus d'un mois, les ouvriers journaliers d'EDL employés par trois sociétés sous traitantes privées, revendiquent l'accession aux droits sociaux et un cadrage juridique de leur activité. Après avoir attendue une semaine une réponse du gouvernement, les grévistes ont occupés lundi 28 mai les locaux de la société à Mar Mikhael, et ont partiellement bloquée la route en signe de protestation.

Dans le collimateur des grévistes, la proposition de M. Bassil, ministre de l’Énergie, qui conditionnerait l'accession au statut de salarié d'EDL à un « un examen ». Mais ce n'est pas l'examen en soi qui pose problème puisqu'il promet d'être une pur formalité, mais plutôt le fait qu'il soit limité à seulement 1700 ouvriers, alors qu'ils sont plus de 2500 travailleurs journaliers. Selon le ministère, les autres seraient repris par les trois sociétés privées sous traitantes d'EDL. Autant dire un retour à la case départ pour environ 800 d'entre eux, ce qui n'est pas acceptable pour les grévistes.

Selon un salarié d'EDL non gréviste, la situation actuelle serait en partie la faute de l'instabilité ministérielle caractéristique du secteur de l'énergie au Liban. Depuis 2000, pas moins de 7 ministres se sont succédés à la tête du Ministère de l’Énergie et de l'Eau .

Rappel :

Mohammad Abdel-Hamid Beydoun, 2000/2003 : Ex Amal.
Ayoub Hmayed , 2003/2004 : membre du Bloc de la Libératon et du Développement
Maurice Sahnaoui , 2004/2005 : Sans affiliation politique directe.
Bassam Yammine , 2005 : Un proche de Harakat Majd, le parti du premier ministre Mikati.
Mohammad Fneich, 2005/2008 : Membre du Hezbollah .
Alain Tabourian , 2009/2009 : Membre du Dashnak, la fédération révolutionnaire arménienne.
Gebran Bassil , 2009/ - :Membre du Courant Patriotique Libre .

"Chacun d'entre eux à fait rentrer comme journaliers une partie de ses militants, qui depuis la fin de la guerre de trouvait pas de travail" nous confie cette même source.

EDL aurait servit de réceptacle aux petits arrangements partisans ce qui pourrait expliquer l’absence d'un cadre juridique. Aujourd’hui, le gouvernement tente donc de revenir sur une situation qu'il aurait lui même provoqué en organisant 10 ans après leur embauche, un examen d'entré qui officialiserait le statut des travailleurs.

La chose se complique quand les problèmes de confessionnalisme s’immiscent dans la lutte sociale. Toujours selon cette même source, des quotas religieux auraient été proposés concernant les personnes susceptible de passer l'examen:

"La moitié des places devrait être réservée aux chiites, [confession majoritaire chez les journaliers d'EDL ndlr], et l'autre moitié serait partagée entre les chrétiens et les druzes".

Ces considérations religieuses ne doivent cependant pas cacher la réalité de la lutte des travailleurs d'EDL. Fort d'une mobilisation de plusieurs semaines, les solidarités qu'ils ont tissé entre eux semblent être la clef de la durée de leur mouvement. Et c'est aussi l'une des raisons pour lesquelles la proposition du ministre ne peut pas être acceptée par les grévistes.

Tags
#EDL, #Electricité
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2019 Par Proximity Agency