iloubnan.info
( Publicité )
Politique

Le jeu de Trump sur l’échiquier moyen-oriental

BEYROUTH | Le 17 janvier 2018 à 19h55
Par Ibrahim Tabet

Illustrée par le slogan  « l’Amérique d’abord », la politique étrangère de Donald Trump  au Moyen-Orient semblait à première vue être dans la ligne du désengagement relatif  amorcé  par son prédécesseur. Mais toutes ses initiatives démentent cette supposition. Son intention de remettre en question l’accord sur le nucléaire iranien montre que Washington est désormais résolu à contrer par tous les moyens les ambitions hégémoniques de la République islamique. 

Sa visite spectaculaire à Riyad va dans le même sens et vise aussi sans doute à encourager un rapprochement saoudo-israélien. En reconnaissant Jérusalem comme la capitale d'Israë, il a sans doute disqualifiés  les Etats-Unis de leur position de médiateur dans le conflit israélo-palestinien  et  certainement planté le dernier clou sur le cercueil de la solution à deux Etats.  Mais Washington n’en a cure et,  conscient de l’impuissance lamentable du monde arabe,  a clairement opté pour accentuer son  soutien inconditionnel à Israël.

Une autre initiative lourde de conséquences  de l’administration Trump est la poursuite et même l’accroissement  de son appui militaire aux Kurdes en Syrie, malgré la défaite de Daech. Outre qu’elle  compromet la réunification de la Syrie et y conforte son influence face à  celle de la Russie,  cette  décision a  surtout pour  but de contrecarrer la consolidation du corridor reliant l’Iran au Hezbollah via l’Irak et la Syrie. Que cela risque d’aliéner la Turquie et de renforcer l’alliance tactique russo-turco-iranienne ne semble pas inquiéter outre mesure Washington qui a apparemment pris acte de l’irréversibilité de l’éloignement d’Ankara par rapport au camp occidental. C’est en effet la volonté de faire pièce à  l’influence spectaculaire de l’axe Moscou-Téhéran qui est la priorité de la stratégie de Trump (ou de ses conseillers), laquelle est moins incohérente que ses coups de têtes pouvaient le laisser croire.

Tags
#DonaldTrump, #EtatsUnis
Donnez votre opinion
1 Commentaires
houari
18 janvier 2018 à 22h33
Le talon d'Achille de tout cela est l'Arabie Saoudite... Elle tombera bientôt et les USA interviendront pour la sauver. Ils réussiront dans un premier temps mais c'est pour mieux reculer.
Cette fois ci l'Europe, la Russie et la Chine laisseront l'Amérique se battre toute seule.
Les USA battront en retraite et laisseront Israël se débrouiller seul...
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency