iloubnan.info
( Publicité )
Politique

Riyad convoque une réunion de la Ligue arabe sur l'Iran et ses "milices"

BEYROUTH | iloubnan.info, avec agences - Le 19 novembre 2017 à 15h33

Dans le contexte actuel extrêmement tendu entre Riyad et Téhéran, les chefs des diplomaties arabes se rassemblent au siège de la Ligue arabe au Caire ce dimanche pour une réunion extraordinaire convoquée par l’Arabie saoudite.

L’objectif principal de Riyad est de faire voter une résolution contre l’Iran dont nous ne connaissons pas les termes. Mais nous savons déjà que l’ordre du jour de cette réunion est monopolisé par les “atteintes” portées par l’Iran à la sécurité de la région, et à la paix.

Au programme des discussions: la roquette lancée par les rebelles Houthis (pro-iraniens) le 4 novembre au Yémen. Ciblant l’aéroport de Riyad, elle a été détruite en vol par les autorités saoudiennes. Egalement au menu : l’attentat contre un oléoduc à Bahreïn le 10 novembre.

A part le rôle des Houthis au Yémen, les chefs des diplomaties arabes doivent discuter de toutes les "milices arabes liées à l’Iran" actives dans la région. Parmi elles, le Hezbollah. Le parti libanais lourdement armé par Téhéran est notamment actif en Syrie, où il se bat pour défendre le régime de son allié Bachar el Assad contre les islamistes  bien sûr, mais aussi contre les rebelles en général.

Le ministre libanais des Affaires étrangères Gebran Bassil ne participera pas à cette reunion qui le mettrait effectivement dans une position difficile: le gouvernement libanais d’union nationale compte des membres du Hezbollah parmi ses ministres. Le parti dont est issu Gebran Bassil, le Courant patriotique libre, fondé par l’actuel president de la république libanaise Michel Aoun, est l’allié chrétien principal du Hezbollah. Michel Aoun était le candidat soutenu par le Parti de Dieu aux élections présidentielles qui ont eu lieu fin octobre 2016.

Si Riyad parvenait à mettre en place d'un "front arabe" contre l'Iran, les liens entre le président libanais et le Hezbollah mettraient le pays du Cèdre tout entier dans une situation particulièrement délicate dans la région. 

Ce matin, on a appris que Donald Trump et Emmanuel Macron ont discuté et se sont mis d’accord sur la necessité de contrer l’Iran dans la région.  Les presidents américain et français se sont, selon la Maison blanche, "mis d'accord sur la nécessité de travailler avec les alliés pour contrer les activités déstabilisatrices du Hezbollah et de l'Iran dans la région".

Tags
#ArabieSaoudite, #Hezbollah, #Iran, #Ligue_arabe
Donnez votre opinion
1 Commentaires
houari
21 novembre 2017 à 12h19
les arabes......... font honte Aux Arabes.
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2017 Par Proximity Agency