iloubnan.info
( Publicité )
Politique

Saad Hariri : "Emmanuel Macron a fait preuve d'une amitié infaillible, et je ne l'oublierai jamais"

PARIS | iloubnan.info - Le 18 novembre 2017 à 17h37

"Je remercie le président Emmanuel Macron pour son soutien. Il a fait preuve d’une amitié infaillible et cela je ne l’oublierai jamais" a déclaré le Premier ministre libanais démissionnaire Saad Hariri, en français, après son entretien avec le président Macron à l'Elysée. Leur réunion, à huis-clos, a porté sur la situation au Liban et dans la région, ainsi que sur les relations bilatérales.

M. Hariri était arrivé peu après midi, heure de Paris, à l'Elysée, où il a été reçu par le chef de l'Etat français. Lorsque l'épouse de Saad Hariri, Lara, et son fils ainé, Houssam, sont arrivés, ils ont été accueillis par le Président français et son épouse Brigitte. Un déjeuner a été offert en l'honneur du Premier Ministre Hariri et de sa famille.

"La France a montré encore une fois la grandeur de son rôle dans le monde et la région," a déclaré Saad Hariri. "Elle prouve son attachement au Liban et à sa stabilité.  Pour tout cela, je dis encore une fois: Merci monsieur le Président Macron, et merci à la France."

Il a poursuivi: "Pour ce qui est de la situation politique au Liban, je me rendrai à Beyrouth dans les quelques prochains jours. Je participerai à la célébration de notre Indépendance.  Et c’est là-bas que je ferai savoir ma position sur tous les sujets, après m’être entretenu avec le Président de notre république le Général Michel Aoun. Merci".

Hariri a ensuite repris ces propos en arabe. "Vous savez que j'ai présenté ma démission et nous parlerons de cette question au Liban" a-t-il conclu.

M. Hariri a annoncé sa démission le 4 novembre depuis l'Arabie saoudite, à la surprise générale. Il a fustigé le rôle de l'Iran dans la région, et a dit craindre pour sa vie au Liban, pointant notamment le Hezbollah, parti politique libanais lourdement armé par Téhéran, ennemi régional de Riyad. La classe politique libanaise et de nombreux analystes ont estimé qu'il avait été forcé à démissionner par l'Arabie saoudite. Des rumeurs ont circulé selon lesquelles il n'aurait pas été libre de ses mouvements dans le royaume, dont il est pourtant un allié historique, et qui aurait pris ombrage des nombreux compromis fait vis-à-vis du Hezbollah. Le président Emmanuel Macron avait invité Saad Hariri et sa famille à Paris, offrant à l'Arabie saoudite une sortie honorable à une crise apparemment dans l'impasse. 

Reste maintenant à savoir ce que Saad Hariri dira au président de la république libanaise Michel Aoun, et s'il lui remettra sa démission, comme le veut la Constitution libanaise pour que cette démission soit effective.

Tags
#Paris, #SaadHariri
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency