iloubnan.info
( Publicité )
Politique

Saad Hariri est libre en Arabie saoudite, selon Paris

PARIS | iloubnan.info, avec agences - Le 10 novembre 2017 à 11h22
Le Premier ministre démissionnaire Saad Hariri et le roi Salman d'Arabie saoudite à Riyad le lundi 6 novembre 2017. - Photo: DALATI & NOHRA

Selon le ministre français des Affaires étrangères, le Premier ministre libanais démissionnaire Saad Hariri est “libre de ses mouvements” en Arabie saoudite. S’exprimant au micro de la radio Europe 1, Jean-Yves Le Drian a souligné que Saad Hariri s’était rendu à Abou Dhabi cette semaine, ce qui laisse penser qu’il est libre de ses mouvements.

Saad Hariri a démissionné samedi de son poste de Premier ministre. L’annonce a été faite depuis l’Arabie saoudite. Il n’est toujours pas rentré au Liban. Sa demission n’a pas encore été acceptée par le président libanais Michel Aoun.

L’ensemble de la classe politique libanaise réclame son retour, et avait laissé entendre que le Premier ministre serait peut-être détenu contre son gré dans le royaume saoudien.

Jean-Yves Le Drian a  déclaré au cours de son entretien avec Europe 1 que "la situation libanaise est le sujet le plus préoccupant du moment". Elle a été évoquée par le président français Emmanuel Macron à Riyad hier au cours de sa rencontre avec le prince héritier Mohammed ben Salmane, dédiée en majeure partie à l'escalade des tensions entre l'Arabie saoudite et l'Iran. Les deux sujets sont liés: le Premier ministre Hariri a annoncé sa démision en attaquant l'Iran sur la main mise qu'il exerce dans le monde arabe, notamment via l'action de son allié dans la région, le Hezbollah libanais. Parti politique lourdement armé, le Hezbollah est financé par Téhéran. 

Le Liban "s'orientait vers une solution nouvelle, avec une nouvelle constitution, des élections à venir,” a souligné le chef de la diplomatie française. Pour lui, le départ du Premier ministre Hariri ouvre une nouvelle période d'incertitude”.

M. Le Drian a conclu: "Nous souhaitons vraiment que l'unité, l'intégrité du Liban soit préservée et que les responsables politiques libanais puissent appliquer la constitution et faire en sorte qu'il y ait rapidement des institutions qui représentent l'ensemble des communautés présentes au Liban".

Donnez votre opinion
1 Commentaires
houari
11 novembre 2017 à 00h53
LOL ! Hariri est saoudien....
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2017 Par Proximity Agency