iloubnan.info
( Publicité )
Politique

Macron : Protéger les chrétiens d'Orient n'implique pas de défendre Assad

PARIS | iloubnan.info, avec agences - Le 26 septembre 2017 à 13h03

Le président libanais Michel Aoun et son homologue français Emmanuel Macron ont inauguré lundi ensemble à l’Institut du monde arabe à Paris l’exposition “Chrétiens d'Orient, 2000 ans d'histoire".

L’exposition présente de nombreuses pièces archéologiques: icônes, manuscrits et documents liturgiques en provenance d'Al-Qods, d'Egypte, du Liban, de Syrie, de Jordanie, d'Irak, de Turquie, et de Palestine. Certaines pièces datent de 2000 ans.

Dans son discours d’inauguration, le président Macron a remercié l’IMA pour son initiative fondée sur le dialogue entre la géographie, l'histoire des siècles et la persévérance dans la foi. Il a considéré que les chrétiens d'Orient, de toute appartenance confessionnelle, constituaient une richesse illustrée dans les pièces rares exposées dans cette exposition.

Il a également salué la relation historique de la France avec les chrétiens d'Orient, notant que ces relations existaient depuis le règne de François Ier et jusqu'à présent. Selon ses propos, les chrétiens d'Orient font partie intégrante de cette région à la construction de laquelle ils ont contribué.

"La France poursuivra comme toujours la protection des chrétiens d'Orient. Elle le fera afin de montrer leur rôle et de protéger leur statut important dans l'histoire de la région", a-t-il affirmé.

Il a cependant précisé que la protection des chrétiens n'impliquait pas de défendre Bachar Assad. Aucun projet politique ne doit déraciner les faits historiques, a-t-il dit, insistant sur la nécessité de protéger les fidèles quel que soit leur dieu.

Pour sa part, le président Aoun a exprimé sa fierté de cet hommage rendu par l'Institut du monde arabe aux chrétiens d'Orient.

"Les chrétiens de Palestine, du Liban, de Jordanie, de Syrie, d'Irak et d'Egypte étaient les pionniers de la culture, des sciences et des connaissances. Ce ne sont point des minorités, mais constituent plutôt la pierre angulaire de la paix non seulement dans le Moyen Orient mais aussi dans le monde", a-t-il dit.

Selon ses propos, son message consistait à préserver la présence chrétienne dans les pays de la région, quel que soit le prix à payer, dans le but de préserver le respect de la liberté de foi, d'opinion, d'expression et le droit à la différence.

"Ne permettons pas à l'oppression et à l'obscurantisme d'envahir la terre du Christ. Imaginez l'Orient, pour une seconde, sans les chrétiens", a-t-il déclaré.

Reste à savoir cet obscurantisme désigne à ses yeux uniquement les islamistes, ou aussi les dictatures comparables à celles de Bachar el Assad.

Tags
#Chrétiens, #EmmanuelMacron, #IMA, #InstitutDuMondeArabe, #Michel_Aoun
Donnez votre opinion
1 Commentaires
houari
03 octobre 2017 à 21h31
Sarkozy..... Hollande..... Macron....
Il n'y a rien à ajouter.....
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2017 Par Proximity Agency