iloubnan.info
( Publicité )
Politique

Non lieu pour Ziad Doueiri

BEYROUTH | iloubnan.info - Le 12 septembre 2017 à 16h30

Le réalisateur libanais Ziad Doueiri, qui a comparu lundi devant le Tribunal militaire, a bénéficié d'un non lieu. Le commissaire du gouvernement près le tribunal militaire, le juge Sakr Sakr, a estimé que les faits étaient prescrits. M. Doueiri était accusé d'avoir violé l'article 285 du code pénal libanais, selon lequel toute visite en territoire israélien sans autorisation préalable est interdite. En 2012, le cinéaste a tourné son précédent film L'Attentat principalement en Israël.
L'avocat du cinéaste a indiqué au quotidien francophone L'Orient Le Jour que son client avait demandé une autorisation au ministère de la Défense sans avoir obtenu de réponse.

A la fin de son interrogatoire lundi, M. Doueiri est allé récupérer ses passeports français et libanais à la direction de la Sécurité Générale. Ils avaient été confisqués dimanche lors de son arrestation à l'aéroport de Beyrouth. Il arrivait au Liban d'Italie, où son dernier film L'Insulte venait d'obtenir le prix du Meilleur acteur à la Mostra de Venise. 

Comme il l’avait fait remarqué au cours d’une interview en 2013, Ziad Doueiri n’avait jamais été inquiété depuis 2012 et jusqu’à présent lors de ses différents voyages au Liban.

"Je suis profondément blessé”, avait-il dit lundi à l’agence AFP. “Je viens au Liban avec un prix de la Mostra de Venise, et la police libanaise a autorisé la diffusion de mon film. Je ne sais pas qui est responsable de ce qui s'est passé", a-t-il ajouté. 

Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2017 Par Proximity Agency