iloubnan.info
( Publicité )
Politique

Le réalisateur Ziad Doueiri a comparu devant le Tribunal Militaire libanais

BEYROUTH | iloubnan.info - Le 11 septembre 2017 à 15h45
Ziad Doueiri sur le tournage de son dernier film L'Insulte.

Le réalisateur libanais Ziad Doueiry, qui a comparu ce lundi devant le Tribunal militaire, a quitté les lieux à la fin de son interrogatoire. Il est allé à la direction de la Sécurité Générale pour récupérer son passeport, a rapporté l’Agence nationale de l’information (ANI) libanaise.

M. Doueiry s'est vu confisquer ses deux passeports - libanais et français - dimanche soir, alors qu'il arrivait d'Italie, avec en main un prix de la Mostra de Venise, pour son dernier film L’Insulte, qui venait d'obtenir la coupe Volpi du Meilleur acteur, pour l’interprétation du Palestinien Kamel El Basha.

Le lendemain soir (dimanche), le réalisateur libanais était interpellé par les autorités à l’aéroport de Beyrouth : ses passeports libanais et français ont été confisqués, il a ensuite été relâché dans la perspective d’une comparution devant le tribunal militaire ce lundi matin. En cause : le fait qu’il ait tourné un film, L’Attentat, en Israël, il y a quelques années. Le Liban est techniquement en guerre avec l’état hébreu et la loi libanaise sanctionne quiconque entrerait en relation professionnelle ou personnelle avec des citoyens israéliens.

Ziad Doueiri était parfaitement conscient de ce qu’il faisait, mais comme il l’avait fait remarqué au cours d’une interview en 2013, il n’avait jamais été inquiété jusqu’à présent lors de ses voyages au Liban.

"Je suis profondément blessé”, a-t-il dit à l’agence AFP. “Je viens au Liban avec un prix de la Mostra de Venise, et la police libanaise a autorisé la diffusion de mon film. Je ne sais pas qui est responsable de ce qui s'est passé", a-t-il ajouté.

Tags
#censure, #Cinéma
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2017 Par Proximity Agency