iloubnan.info
( Publicité )
Politique

Michel Aoun à Rome: les takfiristes ne ciblent pas seulement les chrétiens, mais aussi les musulmans

BEYROUTH | iloubnan.info, avec agences - Le 18 mars 2017 à 16h19
Photo: DALATI & NOHRA

Lors de sa visite à Rome et au Vatican cette fin de semaine, où il a rencontré le pape François, le président libanais Michel Aoun a déclaré dans une interview à l'agence de presse catholique "Aleteia", que le peuple libanais avait "surmonté la peur et l'une des phases les plus dangereuses de son histoire tout en préservant l'unité nationale".

"Le Liban constitue le lieu de rencontre des cultures et des civilisations. Son tissu social comprend toutes les confessions de l'Islam et du Christianisme qui vivent en harmonie, en respectant la liberté de croyance et l'équilibre politique", a-t-il affirmé.

"Les actions des takfiristes (en référence au terrorisme djihadiste, ndlr) constituent une réaction rétroactive qui n'a rien avoir avec l'Islam et s'éloigne des principes fondamentaux de cette religion", a indiqué le chef de l'Etat libanais, assurant que ces groupes ne dureront pas longtemps mais auront eu un impact majeur sur le Moyen-Orient.

Selon M. Aoun, les Chrétiens de la région ne se trouvent plus en "danger direct", notamment alors que le terrorisme ne cible plus strictement les chrétiens du Moyen-Orient, mais aussi les mosquées.

Pour ce qui concerne l'équité et le partenariat au Liban, le président a assuré que ces principes s'appliquaient dans le gouvernement actuel, où des musulmans ont nommé des ministres chrétiens et vice versa, expliquant qu'il fallait maintenant trouver une solution pour la loi électorale, en vue des législatives qui devraient normalement se tenir au mois de mai.

Tags
#Michel_Aoun
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2017 Par Proximity Agency