iloubnan.info
( Publicité )
Politique

Bassil au congrès du CPL: "Ceux qui pensent pouvoir profiter de la présence de Aoun à la présidence pour réaliser des profits financiers se trompent"

BEYROUTH | iloubnan.info / NNA - Le 13 mars 2017 à 08h20
Photo: National News Agency

Le chef du Courant Patriotique Libre et ministre des Affaires étrangères, Gebran Bassil, a signalé dimanche que "ceux qui pensent pouvoir profiter de la présence du général Michel Aoun à la présidence de la République pour réaliser des profits financiers font fausse route".

"La corruption mine la société libanaise et le CPL doit rester à l'écart de ce danger. Tout ministre, député ou responsable de notre courant qui pense pouvoir profiter de la présence du général Aoun à la présidence pour réaliser des profits matériels fait fausse route", a-t-il martelé, lors du second congrès du CPL, tenu au BIEL.

M. Bassil a alors affirmé que le CPL avait des plans pour combattre cette corruption, soulignant que les Libanais attendaient de tels projets et que les partisans de ce courant devraient être des modèles à suivre dans la réforme de la société.

"Nous sommes le mouvement du président de la République, non pas le parti du Courant Patriotique Libre et, aujourd'hui, nous sommes le mouvement de la République Libanaise, un mouvement fort pour un Liban fort", a-t-il ajouté.

"Notre force réside dans la cause que nous portons", a-t-il poursuivi. "Nous ne pouvons imaginer notre mouvement, ou le Liban, sans cette force, et toute notre lutte avait pour objectif d'en finir avec le concept du Liban faible pour le transformer en Liban fort".

Selon M. Bassil, les réformes constituent une priorité pour le CPL. "Aucune réforme politique ne pourrait avoir lieu sans une nouvelle loi électorale moderne", a-t-il expliqué, avant de révéler que le CPL allait lancer une nouvelle initiative à cet égard, demain lundi.

"Notre présence ici est liée à trois aspects: notre terre, notre identité et notre culture, ce qui signifie notre civilisation, notre appartenance et notre nationalité. Notre terre a la superficie du Liban, et nous n'accepterons jamais d'en perdre un kilomètre, ou d'en gagner un, aux dépens de quiconque", a-t-il conclu.

Plus de 1350 membres du CPL, en plus d'actuels et d'anciens députés et ministres, ont participé à ce congrès, au cours duquel une nouvelle vision du CPL a été lancée, en plus d'une nouvelle application électronique. Les budgets de 2016 et 2017 du Courant ont été aussi approuvés.

Tags
#CPL, #Michel_Aoun
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2017 Par Proximity Agency