iloubnan.info
( Publicité )
Politique

Marine Le Pen après sa rencontre avec Saad Hariri: "Il y a des divergences entre nous"

BEYROUTH | iloubnan.info - Le 20 février 2017 à 14h24
Marine Le Pen et Saad Hariri le 20 février 2017 au Grand Sérail à Beyrouth. Photo: Dalati et Nohra.

"Il y a des divergences entre nous" a dit Marine Le Pen citée par France Info après sa rencontre avec le Premier ministre libanais Saad Hariri, qui a reçu au Grand Sérail à Beyrouth la candidate du Front national (extrême droite) à l'élection présidentielle française.

Avant cette rencontre, et alors qu’elle sortait d’une entrevue d’une demi-heure à Baabda avec le président Michel Aoun, Marine Le Pen avait déclaré à la presse à quel point la coopération entre la France et le Liban était crucial face au "fondamentalisme islamiste"

Le président Aoun en revanche ne s’est pas exprimé auprès des médias après leur entretien, qui selon France Info a été plutôt convenu, "sans grande démonstration d’amitié".

L’un des chevaux de bataille de l’extrême droite française dans la région est la "protection des chrétiens d’orient". Marine Le Pen soutient depuis toujours - et notamment depuis le début de la révolution syrienne -  le régime de Bachar el Assad, dont elle met en avant la "laïcité" face à ses opposants islamistes (mais sans jamais évoquer l'opposition politique qui existe bel et bien).

Saad Hariri a pendant son entretien avec Marine Le Pen affirmé que "les Musulmans sont les premières victimes du terrorisme se réclamant de la religion, alors qu'il n'en a aucune, et que les modérés qui constituent l'écrasante majorité des musulmans dans le monde sont la cible première du terrorisme prétendu musulman car en ils sont en fait le premier rempart contre l'extrémisme".

Il a ajouté que "l'erreur la plus grave serait l'amalgame entre Islam et Musulmans d'une part et terrorisme d'autre part".

"Il y a des divergences entre nous" disait donc Marine Le Pen après leur entretien. Oui, sûrement. On ne l'avait peut-être pas prévenue que le Liban, outre le fait d'être le seul pays dirigé par un président chrétien dans la région, est aussi le pays du "vivre ensemble", envers et contre tout. Mais peut-être que cette notion lui échappe de toute façon.

Tags
#FrontNational
Donnez votre opinion
1 Commentaires
houari
20 février 2017 à 23h01
Imaginez Marine, Présidente. Avec Trump, Président. Avec Poutine, Président....... Et avec Assad, Président !
https://www.youtube.com/watch?v=oGmRKWJdwBc
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency