iloubnan.info
( Publicité )
Politique

En Syrie, la levée des obstacles à l'acheminement de l'aide est une "question de vie ou de mort"

BEYROUTH | iloubnan.info, avec agences - Le 20 fvrier 2017 à 13h45

Le Conseiller de l'Envoyé spécial de l'ONU pour la Syrie, Jan Egeland, a indiqué jeudi que le gouvernement syrien a donné des assurances aux travailleurs humanitaires concernant la levée des obstacles aux livraisons d'aide médicale et de vivres dans l'ensemble du pays déchiré par la guerre.

S'adressant aux journalistes à Genève, M. Egeland, a déclaré qu'il était nécessaire de trouver un accord pour éliminer ce qu'il a qualifié de « bourbier administratif ».

Depuis le début de cette année, les agences humanitaires et leurs partenaires n'ont pas atteint une seule zone assiégée à l'intérieur de la Syrie par voie terrestre. Plus de 600.000 personnes de plus en plus vulnérables, après six ans de guerre, sont actuellement sans aide dans 13 zones assiégées et difficiles à atteindre. Pour le Conseiller, la levée de ces obstacles représente une « question de vie ou de mort » pour beaucoup de personnes.

M. Egeland a décrit l'impossibilité d'acheminer l'aide comme une « énorme déception ». Jusqu'à présent, les livraisons d'aide ont été bloquées au dernier moment. Le gouvernement syrien a depuis garanti que les demandes de livraison de vivres et de fournitures médicales seraient satisfaites.

Ces derniers jours, des « hommes armés » ont assailli plus de deux convois sur trois pour décharger des kits de diarrhée pour les enfants et de maternité pour les femmes enceintes, a déclaré M. Egeland.

« Nous espérons et croyons que cela va changer maintenant. Cela doit changer maintenant. Parce que si nous n'atteignons pas très vite les 'Quatre Villes' (Foah, Kafraya, Madaya et Zabadani), nous reverrons les scènes que nous avons vues quand tout a commencé il y a un an : des gens affamés », a-t-il ajouté.

M. Egeland a déclaré que l'autorisation du passage de convois d'aide vers la localité assiégée d'Al Waer, dans le gouvernorat de Homs, enverrait « un signal très important », alors qu'une série de négociations intra-syriennes devrait débuter la semaine prochaine à Genève.

L'Envoyé de l'ONU pour la Syrie à Moscou

Ce jeudi, l'Envoyé spécial des Nations Unies pour la Syrie, Staffan de Mistura, s'est entretenu à Moscou avec le Ministre des affaires étrangères, Serguéi Lavrov, le Ministre de la Défense, Sergei Shoigu, et le Vice-ministre des Affaires étrangères, Gennady Gatilov.

M. de Mistura et les représentants russes ont discuté de la réunion en cours à Astana, de la meilleure façon de contribuer aux préparatifs des négociations de Genève, ainsi que des questions liées à l'accès humanitaire et au déminage en Syrie.

Un porte-parole de l'ONU a confirmé qu'une délégation des Nations Unies, composée de cinq membres, se trouve actuellement à Astana pour apporter son expertise dans les discussions sur la consolidation du régime de cessez-le-feu et les questions connexes.

Tags
#Syrie
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency