iloubnan.info
( Publicité )
Politique

Un député du Courant du Futur critique les propos de Aoun sur le Hezbollah

BEYROUTH | iloubnan.info / NNA - Le 17 février 2017 à 14h55

Le député Kazem Kheir, membre du Courant du Futur de Saad Hariri, a critiqué ce vendredi les récents propos du président de la République Michel Aoun au sujet des armes du Hezbollah.

Le président libanais a ces derniers jours lors de plusieurs interviews dans la presse internationale estimé que le Liban avait besoin des armes du Hezbollah face à Israël et au djihadistes.

Selon M. Kheir, ces propos contredisent le discours d'investiture du chef de l'Etat.

Il a toutefois assuré que son groupe politique ne regrettait pas d'avoir élu le général Aoun, "dont l'unique faux-pas réside dans son dernier discours".

Michel Aoun, considéré comme le candidat de son allié le Hezbollah, a été élu à la présidence suite à un consensus réunissant divers adversaires. Le courant du Futur de Saad Hariri a ainsi donné son aval à l'élection du leader chrétien, qui s'est lui-même rapproché de son rival de toujours, Samir Geagea.

Kazem Kheir a signalé que le courant du Futur refusait toute concession concernant les armes du Hezbollah et l'implication de ce parti en Syrie. "Il y a cinq questions qui ne pourront jamais faire l'objet de concessions de notre part! Il s'agit du Tribunal spécial pour le Liban, l'arabité de notre pays, notre hostilité au régime syrien, les armes du Hezbollah et notre refus de son implication en Syrie", a-t-il martelé.

Le député a en outre souligné que son groupe politique ne pourrait aucunement s'allier avec le Hezbollah quand il s'agit d'élections, "parce que ce parti considère le Courant du Futur, qui représente la modération, comme l'un de ses plus grands adversaires, et parce que l'extrémisme est nourri par plus d'extrémisme".

Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2017 Par Proximity Agency