iloubnan.info
( Publicité )
Politique

Syrie: la réunion d'Astana s'ouvre ce lundi 23 janvier

BEYROUTH | iloubnan.info, avec agences - Le 23 janvier 2017 à 10h42
Une vue d'Astana, capitale du Kazakhstan. Photo: Wikipedia.

Les premières négociations directes entre le régime syrien de Bachar el Assad et l’opposition commencent ce lundi 23 janvier à Astana, la capitale du Kazakhstan, sous l’égide de la Russie (alliée du régime) et de la Turquie (alliée des rebelles).

Toutefois, ce premier jour n’impliquera pas une rencontre en "face à face" entre la délégation du président syrien et celle de l’opposition.

L’un des objectifs officiels de la réunion d’Astana est de consolider le fragile cessez le feu décrété en Syrie au début du mois de janvier, après la destruction des quartiers Est d’Alep par l’armée syrienne et russe.

Ce cessez-le-feu est régulièrement bafoué, probablement par toutes les parties sur le terrain, mais le régime syrien et les Moscou semblent tenir une forte responsabilité dans les différentes violation de cet accord de cessation des hostilités. La région de Wadi Barada notamment est attaquée par des forces armées alliées du régime syrien, notamment le Hezbollah, groupe libanais puissamment armé par l’Iran.

Des groupes de combattants rebelles syriens ont d’ailleurs menacé de ne pas participer aux négociations d’Astana.

Il est pourtant essentiel que tous y soient présent : à la veille de l’ouverture des pourparlers, l’opposition syrienne a en effet estimé que "la réunion d'Astana devrait conduire à la formation d'une armée (libre) nationale, incluant l'Armée Libre et les principaux groupes révolutionnaires participant à la réunion". Selon Abdul Ahad Steifo, Vice-président de la Coalition Nationale Syrienne, cette réunion "contribuera à façonner le rôle de l'Armée Libre et des groupes révolutionnaires dans le processus de transition politique. L'Armée Libre et les groupes révolutionnaires participant à la réunion formeront un comité conjoint pour surveiller le cessez-le-feu. S'il réussit, ce comité aboutira à un conseil militaire conjoint qui servira de base à un projet visant à établir une armée nationale."

Pour M. Steifo, l’Armée libre et les groupes rebelles ont un "rôle important" à jouer dans le "lancement d'un véritable processus politique, surtout après que les représentants de pratiquement tous les groupes de l'Armée Libre et révolutionnaires, dont le Front Sud, aient annoncé leur participation à la réunion d'Astana."

Il a ajouté que "l'accord entre Moscou et Ankara, deux acteurs importants en Syrie, est crucial pour mettre fin aux souffrances du peuple syrien, à la tyrannie et à la dictature en Syrie".

Tags
#Astana, #Syrie
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency