iloubnan.info
( Publicité )
Politique

Le régime syrien a largué 13 000 barils d'explosif sur les zones rebelles en 2016

PARIS | iloubnan.info, avec agences - Le 12 janvier 2017 à 08h36

C'est encore l'heure des bilans en cette première quinzaine de janvier, y compris en Syrie, où les chiffres de l'année 2016 sont résolument affligeants en matière humanitaire.

Selon le Réseau syrien pour les droits de l'Homme (RSDH) plus de 13 000 barils ont frappé les zones révolutionnaires en Syrie en 2016, tuant et blessant des centaines de civils. Cette arme aveugle, hautement destructrice et larguée par des hélicoptères, est constituée de barils de pétrole remplis de ferraille et d'explosifs, notamment du TNT.

Au moins 635 civils, dont 160 enfants et 80 femmes, ont ainsi été tués dans les attaques aux barils en 2016. Ces attaques ont surtout visé Damas, Alep, Hama et Idleb.

Les attaques aux barils ont touché près de 97 installations civiles vitales, 28 centres médicaux et 23 centres de culte.

Les forces du régime et les milices soutenues par l'Iran ont violé le cessez-le-feu plus de 399 fois depuis son entrée en vigueur le 29 décembre 2016, tuant 271 personnes, dont 25 femmes et 34 enfants. Selon le bureau de presse de la Coalition Nationale Syrienne, la majorité des infractions ont eu lieu dans la campagne Sud d'Alep, à Wadi Barada (campagne de Damas), dans la campagne de Hama et dans la campagne de Deraa. Le Bureau s'est appuyé sur les réseaux d'informations locaux et les activistes pour recenser ces chiffres qui ne prennent pas en compte les zones contrôlées par le groupe extrémiste Etat Islamique.

Tags
#Syrie
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency