iloubnan.info
( Publicité )
Politique

Hariri veut restaurer les relations, notamment économiques, entre le Liban et l'Arabie saoudite

BEYROUTH | iloubnan.info - Le 04 janvier 2017 à 11h43

Le Premier ministre Saad Hariri a reçu mardi soir au Grand Sérail une délégation d'hommes d'affaires libanais de Jeddah. La réunion a eu lieu en présence du Consul général du Liban à Jeddah, Ziad Atallah, et du président du Conseil libanais des entreprises saoudiennes, Raouf Abou Zaki.

Au début de la réunion, Atallah, après les féliciations d'usage pour la formation du gouvernement, a dit : "Nous espérons que les relations entre le Liban et l'Arabie Saoudite retrouveront leur statut antérieur et que les ressortissants saoudiens seront autorisés à venir au Liban".

Il est clair que les liens entre l'Arabie saoudite et le Pays du Cèdre ne sont pas au beau fixe. Depuis la chute du précédent gouvernement de Saad Hariri en 2011, suite à la démission des ministres pro-Hezbollah, les touristes et investisseurs saoudiens se font rares au Liban. Leur pays leur a formellement déconseillé de s'y rendre, considérant un tel voyage comme "dangereux". La communauté libanaise (et notamment les ressortissants de confession chiite , la religion du Hezbollah), n'était pas non plus toujours persona grata dans le Golfe. Le chef de la communauté libanaise à Jeddah, Samir Kreidieh, a cependant déclaré après la réunion d'hier soir au Sérail, avoir informé informé Saad Hariri "de la situation de la communauté libanaise dans le Royaume, et de la façon dont il nous traite et qui n’a pas changé et nous le remercions pour cela, (ainsi que) pour son travail visant à réhabiliter les relations libano-saoudiennes."

Pour l'heure, le consulat libanais à Jeddah va bénéficier d'un vaste bâtiment construit dernièrement grâce au financement d'hommes d'affaires libanais et saoudiens, pour 15 millions de dollars environ. Cela fera du Consulat "la mission la plus importante du Liban à l'étranger", a indiqué Ziad Atallah.

Saad Hariri est lui aussi revenu sur les tensions entre les deux pays et leur impact économique sur la communauté libanaise. "Votre présence dans le Golfe est importante et vitale pour le Liban," a-t-il dit, s'adressant aux hommes d'affaires libanais présents au Sérail hier soir. "Vous avez payé à un moment donné le prix de certaines pratiques politiques, mais cette division est finie, et je vais faire mon possible pour qu'elle ne revienne plus. Le pays aujourd'hui se porte mieux, politiquement et même psychologiquement, et nous espérons que cela se reflètera positivement à tous les niveaux. Je considère que la visite du Président Michel Aoun en Arabie Saoudite est importante, surtout que le Royaume attache beaucoup d'importance à cette question. Le président a également voulu que ce soit sa première visite à l'étranger, et cela se reflètera positivement sur vous, espérons-le. Nous suivrons tout ce qui concerne la diaspora libanaise et ferons tout ce qui est nécessaire pour encourager tous les citoyens à rentrer au Liban, à y investir et à travailler pour le Liban. Nous devons travailler à rétablir la confiance de tous les Libanais, et nous planifions la réhabilitation de divers secteurs de l'infrastructure, comme l'électricité, l'eau, la communication, les hôpitaux, les écoles et autres. Je voudrais également remercier les hommes d'affaires qui ont participé à la construction du consulat libanais et nous, en tant que pays, essayons de préparer un programme dont les Libanais à l'étranger seraient fiers. Nous voulons des relations privilégiées avec tout le monde, mais dans le respect mutuel".

 

Tags
#ArabieSaoudite
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency