iloubnan.info
( Publicité )
Politique

Près de 17 000 civils tués en Syrie en 2016, selon une ONG

BEYROUTH | iloubnan.info, avec agences - Le 03 janvier 2017 à 10h09

Affligeant bilan de fin d'année: 16 913 civils ont été tués en Syrie en 2016, dont 827 pendant le seul mois de décembre, a affirmé le Réseau syrien pour les droits de l'Homme dans le rapport qu'il vient de publier.

Selon le RSDH, les forces du régime d'Assad, leurs milices alliées étrangères et les forces russes sont responsables de la majorité des civils tués.

Au moins 447 personnes, dont 2 enfants et 7 femmes, sont mortes dans les prisons d'Assad.

L'ONG chiffre à 3967 le nombre de civils tués dans les bombardements aériens russes cette année dont 1042 enfants et 684 femmes.

La milice du Parti de l'Union démocratique (PYD) est responsable de la mort de 146 civils, dont 24 enfants et 23 femmes. On compte également 6 personnes mortes sous la torture dans les prisons du PYD.

1528 personnes, dont 1510 civils, ont été tuées par le groupe extrémiste Etat Islamique (EI). On dénombre 258 enfants et 213 femmes mortes sous la torture dans les prisons de l'EI.

Le SNHR a déclaré que 18 personnes, dont une femme, ont été tuées par le Front Fateh Al Cham (anciennement Front Al Nusra), dont quatre sous la torture.

Au moins 537 civils, dont 158 enfants et 98 femmes, ont été tués par les forces de la coalition anti-EI dirigées par les Etats-Unis, ajoute le rapport.

Le SNHR souligne que 951 civils, dont 168 enfants et 96 femmes, ont été tués par des groupes armés non identifiés.

Toujours selon le rapport, les forces du régime sont responsables de la mort de 411 civils, dont 114 enfants et femmes, en décembre 2016. Dix neuf civils sont morts sous la torture dans les prisons d'Assad pour la même période. Les enfants et les femmes représentent 38% du nombre de civils tués.

Le rapport appelle aussi le Conseil de sécurité des Nations Unies et les institutions internationales à "assumer leurs responsabilités face aux crimes de guerre en cours en Syrie et à forcer le régime d'Assad à stopper ses attaques délibérées et indiscriminées contre les civils. Les forces russes, les milices étrangères soutenues par l'Iran et le groupe extrémiste EI sont tous complices de l'assassinat des Syriens ; ils doivent être jugés pour leurs actions en Syrie."

Un cessez-le-feu a été déclaré jeudi à minuit sous parrainage russo-turc. Des groupes armés anti-régimes ont accusé l'Iran et ses milices de ne pas le respecter, notamment à Wadi Barada, et ont menacé de sortir de l'accord qui réunissait pourtant la quasi-totalité des belligérant, à l'exclusion de l'EI et du Fateh al Cham.

Tags
#Syrie
Donnez votre opinion
1 Commentaires
houari
03 janvier 2017 à 13h05
RSDH comptabilise les membres de fateh el cham, de l'ei, de l'asl etc ... comme des civils. Et d'après RSDH il y aurait eu 300 000 civils tués.
Donc aucun combattant ???
La bataille des chiffres, c'est aussi la bataille de l'opinion.
La propagande et la manipulation des chiffres sont une science que maîtrise le RSDH.
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency