iloubnan.info
( Publicité )
Politique

L'ambassadeur de Russie en Turquie assassiné à Ankara

BEYROUTH | iloubnan.info, avec agences - Le 19 dcembre 2016 à 19h51

L'ambassadeur de Russie en Turquie, Andreï Karlov, a été mortellement blessé par balles lundi alors qu’il inaugurait une galerie d’art à Ankara. Alors qu’il prononçait un discours pour l’occasion, un homme (il s'agirait de  Mevlut Mert Altinas, un policier) a ouvert le feu sur lui, en criant quelque chose à propos d’ « Alep » et d’une « vengeance ». Selon l’agence russe RIA, le diplomate a succombé à ses blessures peu de temps après.

L’attaque a fait plusieurs blessés, selon différents médias.

Quant à l’agence pro-gouvernementale Anadolu, elle a indiqué que le forcené a été "neutralisé": peu de temps après, une photo a circulé montrant l'assaillant au sol et atteint de plusieurs balles.

Sur une vidéo circulant elle aussi sur les réseaux sociaux, on peut voir que le tireur est en costume et qu'il tire depuis un angle de la pièce qui le place derrière l'ambassadeur. Il n'est pas dans l'assistance. Il profère des propos sur le djihad, sur Alep, sur la Syrie.

La Russie, allié clef du régime syrien, a activement participé à l'écrasement radical des quartiers rebelles d'Alep, dans l'Est de la capitale, en procédant dès la mi-novembre à des frappes aériennes ultra violentes, visant notamment les infrastructures civiles de la ville et faisant de nombreuses victimes parmi lesquelles des femmes et des enfants.

La Turquie, qui soutient l'opposition à Bachar el Assad, accueille actuellement de nombreux réfugiés d'Alep Est. Les quartiers rebelles de la ville sont actuellement en cours d'évacuation. De nombreux civils sont emmenés, par bus, très difficilement, vers la frontière turco-syrienne.

Au Liban, à l'annonce de cet assassinat, des tirs ont été entendus dans le camp de Aïn el Heloué, selon l'agence officielle NNA qui ne précise pas s'il s'agit de tirs de joie. Le camp est l'un des nombreux camps de réfugiés palestiniens au Liban.

Après l'assassinat, le président russe Vladimir Poutine a dénoncé une "provocation" destinée à nuire aux relations en voie de normalisation entre Moscou et Ankara, et aux efforts pour résoudre le conflit en Syrie. 

La Russie et la Turquie sont opposées dans le conflit syrien: Moscou est un fidèle allié du régime de Bachar el Assad, alors que la Turquie soutient l'opposition. Les deux puissances semblaient cependant avoir amorcé un rapprochement, en parvenant à un "accord" pour évacuer les civils d'Alep Est. 

Tags
#Syrie, #Turquie
Donnez votre opinion
1 Commentaires
houari
19 dcembre 2016 à 22h48
Erdogan est au pied du mur vis à vis de la Russie. Il va devoir donner des gages.
Le CNS n'a d'autre choix que de tomber dans les bras d'Al Qaïda ou de Daesh.
Bientôt, l'Arabie Saoudite sera aussi concerné, les combats se rapprochent de ses frontières.
La tourmente emportera bien des pays. Le paysage que nous connaissons aujourd'hui ne sera plus.
Si entre temps Israël n'aura pas eu l'intelligence de faire la paix avec ses voisins, elle sera aussi emportée par le vent de l'Histoire.
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency