iloubnan.info
( Publicité )
Politique

Syrie : le Conseil de sécurité décide de déployer des observateurs de l'ONU à Alep

BEYROUTH | iloubnan.info - Le 19 dcembre 2016 à 18h02
Des enfants et leurs parents réunis autour d’un feu pour se réchauffer dans la cour d’un grand entrepôt à Jibreen, désormais utilisé comme abri pour des milliers de familles qui ont fui les violences dans la partie est d’Alep. Photo: UNICEF/Al-Issa

Le Conseil de sécurité a adopté lundi une résolution dans laquelle il demande à l'ONU et à ses partenaires d'exercer "une surveillance adéquate et neutre, par l'observation directe, des évacuations des quartiers est d'Alep et d'autres quartiers de la ville".

Dans cette résolution adoptée à l'unanimité, les membres du Conseil se disent alarmés "par le fait que la situation humanitaire désastreuse dans la ville d'Alep continue de se détériorer et que les évacuations d'urgence et l'aide humanitaire sont désormais nécessaires pour de très nombreux habitants".

Le Conseil "prend acte des efforts faits pour procéder à l'évacuation des civils et des combattants des quartiers d'Alep touchés par le conflit" et souligne que "l'évacuation des civils doit être volontaire".

On ne comprend pas vraiment comment cette évacuation pourrait être volontaire dans la mesure où les résidents des quartiers Est n'ont pas vraiment le choix, tant ils craignent des exactions de la part des milices et de l'armée de Bachar el Assad qui entrent dans la ville.

Parmi les exigences formulées par les membres du Conseil de sécurité:

- L'ONU et les autres organismes compétents devront surveiller cette évacuation et exiger de toutes les parties qu'elles donnent à ces observateurs "un accès en toute sécurité, immédiat et sans entrave".

- Toutes les parties devront autoriser l'ONU et ses partenaires d'exécution "à accéder immédiatement, en toute sécurité et sans restriction, condition ni entrave aux populations afin que l'aide humanitaire, y compris les soins médicaux, leur parvienne par la voie la plus directe et réponde à leurs besoins essentiels".

- Toutes les parties devront respecter et protéger tout le personnel médical et humanitaire, leurs moyens de transport et leur matériel, ainsi que les hôpitaux et autres installations sanitaires dans tout le pays.

- Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, devra faire un rapport au Conseil de sécurité, dans les cinq jours qui suivent l'adoption de la résolution, sur l'application de ses dispositions, y compris sur la suite que les parties en présence y donnent.

Tags
#ONU, #Syrie
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency