iloubnan.info
( Publicité )
Politique

L'ONU: Nous sommes "invités" à superviser l'évacuation d'Alep mais ne faisons "pas partie de l'accord"

BEYROUTH | iloubnan.info - Le 16 dcembre 2016 à 16h25
Des civils ayant fui Alep Est sont pris en charge à Jibreen, dans les faubourgs de la ville, par des ONG sanitaires. Photo: OMS Syrie

Les Nations Unies ont été invitées à superviser et assister l'évacuation des familles retranchées dans la partie est d'Alep, en Syrie. C'est ce qu'a annoncé hier le Conseiller spécial de l'Envoyé spécial de l'ONU pour la Syrie, Jan Egeland. 

"Nous avons été invités ce matin à surveiller, à aider l'évacuation qui se déroule dans l'enclave restante qui est contrôlée par des groupes armés d'opposition", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse à Genève, précisant que cette évacuation comportait trois volets : l'évacuation médicale des blessés et des malades, l'évacuation des civils vulnérables et l'évacuation des combattants.

Le Conseiller spécial a souligné que l'ONU n'a pas été associée à cet accord sur l'évacuation des civils. "Il ne s'agit pas d'un accord négocié par les Nations Unies, mais d'un accord qui a été conclu lors d'entretiens directs entre les parties à cette guerre", a-t-il dit. "Nous n'en faisons pas partie et nous n'avons été invités que ce matin", a-t-il précisé.
L'accord pour l'évacuation des civils d'Alep Est a été conclu entre les Russes et les Turcs plus tôt cette semaine.

M. Egeland a indiqué que l'ONU, en coopération avec le Comité international de la Croix rouge (CICR) et l'Organisation mondiale de la santé (OMS), était prête à aider, avec un certain nombre d'équipes comportant des experts en matière de protection, de droit et de principes humanitaires.

"Nous sommes prêts à accompagner ceux qui sont évacués, non seulement pour partir de l'est d'Alep, mais aussi pour aller vers Idlib", ville contrôlée par l'opposition et destination choisie de la plupart des personnes évacuées. "Nous sommes également prêts à les prendre en charge jusqu'à la Turquie, et en Turquie même s'ils doivent y demeurer," a-t-il précisé.

"Nous essayons cependant de faire tout ce qui est en notre pouvoir pour aider tous ceux qui sont sortis. 50 000 personnes ont été déplacées de l'est d'Alep, c'est l'estimation que nous avons", a dit M. Egeland, qui a toutefois regretté que l'ONU ne puisse pas fournir une protection humanitaire à toutes ces personnes, "simplement parce que nous ne sommes pas autorisés à circuler librement dans la région".

"Nous pouvons maintenant, accéder aux camps où les déplacés internes se rassemblent où les conditions sont très difficiles", a toutefois souligné le Conseiller spécial. "Maintenant nous devons offrir une pièce pour deux familles, de sorte qu'il y aura dix à douze personnes dans chaque chambre".

Le Conseiller spécial de Staffan de Mistura a par ailleurs dénoncé le siège de Foua et Kafraya, deux villages loyalistes assiégés par les rebelles dans la province d'Idlib, au nord-ouest de la Syrie.

M. Egeland n'a pas manqué de souligner l'échec des protagonistes du conflit et de la communauté internationale. "Toutes les parties sur le terrain sont coupables de bloquer l'accès pour les travailleurs humanitaires internationaux", a-t-il dit, se disant convaincu que l'histoire d'Alep à travers cette guerre restera comme "un chapitre noir dans l'histoire des relations internationales".

Tags
#Alep, #Syrie
Donnez votre opinion
1 Commentaires
houari
16 dcembre 2016 à 20h53
Les massacres donnent lieu à d'autres massacres. Après Alep, il y a Mossoul.
Après Mossoul il y en aura d'autres....
Nous avons déjà oublié la destruction de Thèbes, le massacre des Eburons, le massacre de Najran, les bûchers de Minerve, le pogrom de Strasbourg, le massacre de Tamerlan, le massacre de la Saint-Barthélemy, le massacre des vendéens, le génocide Arménien, le génocide Juif, le génocide en Algérie, les massacres de Sabra et Chatila, le génocide au Rwanda, les massacres du Congo, etc ! etc !
Nous oublions que l'homme est un loup pour l'homme.


( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency