iloubnan.info
( Publicité )
Politique

Alep: La France "vivement préoccupée" par les informations d'arrestations de civils par le régime

PARIS | iloubnan.info - Le 10 dcembre 2016 à 09h36

“Nous sommes vivement préoccupés par les rapports indiquant que des civils engagés dans des structures de protection civile et d’administration civile de la partie orientale d’Alep sont arrêtés, torturés et parfois tués par des éléments associés au régime lorsqu’ils cherchent à quitter la ville,” ont déclaré conjointement vendredi soir Jean-Marc Ayrault, ministre français des Affaires étrangères et du développement international, et Frank Walter Steinmeier, ministre des Affaires étrangères de la République Fédérale d’Allemagne.

“Des membres d’organisations telles que les Casques blancs à qui la France et l’Allemagne ont décerné cette année le prix franco-allemand des droits de l’Homme risquent leur vie jour après jour pour aider d’autres personnes à survivre,” ont-ils ajouté. Ils s’exprimaient à la veille du 10 décembre, Journée internationale des droits de l’Homme.

Lundi, le Daily Telegraph avait rapporté que les forces du régime d'Assad arrêtaient et détenaient des civils fuyant Alep Est. Citant des proches des détenus, le quotidien britannique avait indiqué que des dizaines d'enseignants, de médecins et de travailleurs humanitaires ont été arrêtés et emmenés dans des lieux inconnus après que les forces du régime soient entrées dans les quartiers de la ville jusque là tenus par les rebelles

Hier soir, l’Assemblée générale de l’ONU a adopté à une large majorité une résolution dénonçant la crise humanitaire à Alep, rappelant l’objectif de trouver une solution politique et non militaire. L'organe des Nations unies, qui regroupe les 193 États membres de l'Organisation, a demandé un arrêt immédiat et complet de toutes les attaques contre les civils.

Jean-Marc Ayrault a addressé ses “chaleureuses félicitations au Canada à l’origine de cette initiative”, estimant que cette resolution est un “message fort de la communauté internationale”.

Le message risque cependant de demeurer sans réponse: une resolution de l’Assemblée générale des Nations unies est non contraignante.

“Il revient au régime et à ses soutiens, la Russie en premier lieu, de répondre sans délais aux exigences exprimées par l’Assemblée générale aujourd’hui,” a cependant poursuivi Jean-Marc Ayrault.

La Russie a annoncé hier, avant même l’adoption de cette resolution, qu’elle cessait ses bombardements sur Alep pour permettre aux civils de sortir.

Cependant, un membre de la Coalition Nationale Syrienne (l’opposition au régime de Bachar el Assad) a démenti ces propos. Ossama Taljo a souligné que les opérations militaires d’Assad et des forces russes sur Alep se sont poursuivies sans aucune pause. Les intenses bombardements ont ciblé les quartiers de Sheikh Saeed et Jub Al Jalabi à Alep Est, appuyant les forces du régime et les milices étrangères soutenues par l’Iran pour avancer dans les deux quartiers.

Ce samedi a lieu à Paris une nouvelle reunion ministérielle des pays “affinitaires”, notamment la France et la Grande Bretagne. 

Tags
#Alep, #ONU, #Paris, #Syrie
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency