iloubnan.info
( Publicité )
Politique

Syrie: "Nous n'avons plus confiance dans certains pays impliqués dans la crise," dit le chef du conseil local d'Alep

BEYROUTH | iloubnan.info - Le 08 décembre 2016 à 18h35
Brita Hajj Hassan et Jean-Marc Ayrault le 30 novembre à Paris. Photo tirée du site de la Coalition nationale syrienne etilaf.org

“Nous n’avons plus confiance dans certains pays” impliqués dans la crise en Syrie, a affirmé jeudi le chef du conseil local d’Alep, Brita Haji Hassan, depuis Genève. Il n’a pas précisé à quels pays il faisait allusion. Il a en tout cas appelé la Suisse à envoyer des observateurs à Alep pour contrôler le traitement des personnes qui fuient les quartiers Est de la ville. Aucune rencontre avec les autorités fédérales suisses n’est prévue pour le moment, mais il doit discuter lundi avec l'émissaire de l'ONU pour la Syrie, Staffan de Mistura

Le chef du Conseil local d’Alep rencontre actuellement plusieurs officiels européens: il a été reçu le 30 novembre à Paris par le ministre français des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault. Au cours du point presse ayant suivi la rencontre, M. Hassan avait appelé la France et la communauté internationale à protéger les civils d'Alep Est. "Au nom de l'humanité, aidez les civils ! Protégez les civils ! , avait-il déclaré Brita Haji Hasan devant les journalistes. 

Selon l’agence suisse ATS, le vice-président du Conseil administrative de Genève, Rémy Pagani, a déclaré jeudi que "la Suisse se doit de rencontrer" M. Hassan. Il a aussi appelé au respect des Conventions de Genève face aux "crimes contre l'humanité" perpétrés en Syrie.

Brita Hajj Hassan n'est pas entré dans la ville d’Alep depuis juillet, quand il en a été évacué pour être soigné. Il demande l’arrêt des bombardements et un couloir sécurisé pour assurer l’évacuation des blessés et des malades, sachant qu’il n’y a plus d’hôpitaux ni de médicaments dans la partie orientale de la ville, pillonnée sans relâche par les forces du régime et l'aviation russe. 

Tags
#Alep, #Syrie
Donnez votre opinion
1 Commentaires
houari
08 décembre 2016 à 22h40
Le peuple syrien a été manipulé, instrumentalisé, utilisé, blessé, tué, massacré !
L'occident est responsable... Tout l'occident des USA à la Russie.
Bien sur, à part les sous fifres personne ne sera jugé.
Les leçons Afghane, Irakienne, Libyenne, Syrienne .... doivent servir au Liban.
Ne les croyez pas !
Croyez en vous et au Liban. Car le Liban pourrait être le prochain.
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency