iloubnan.info
( Publicité )
Politique

Alep: les combats se poursuivent après le nouveau véto russe à l'ONU

BEYROUTH | iloubnan.info, avec agences - Le 09 octobre 2016 à 14h30
Des rebelles au rond-point de Joundol à Alep dimanche matin.

Les combats opposants les rebelles aux forces du président Assad et à ses alliés se poursuivaient dimanche à Alep. Les violences continuent dans le contexte d'un nouvel échec de l'ONU pour parvenir à un cessez-le-feu. Samedi, deux résolutions, l'une française et l'autre russe, ont en effet été refusé au Conseil de sécurité.

"Des affrontements au sol, accompagnés de violentes frappes aériennes, ont eu lieu toute la nuit et se poursuivent dimanche, notamment dans le quartier Cheikh Saïd" dans le sud, a indiqué à l'AFP Rami Abdel Rahmane, directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Des militants dans la partie est de la ville ont également rapporté via les réseaux sociaux des bruits de combats et de raids aériens incessants toute la nuit et dimanche en début d'après-midi. 

L'OSDH mais aussi le quotidien Al-Watan (proche du régime de Bachar al-Assad) les raids ont permis aux troupes du régime de prendre le contrôle de Joundol, un carrefour clé dans le nord de la ville. D'après le journal, cette avancée permet à l'armée de se positionner désormais "à quelques mètres de plusieurs quartiers" rebelles dans la partie nord-est de la ville.

Dimanche, "un enfant a été tué et deux personnes ont été blessées dans des tirs de roquettes de terroristes sur le quartier de Hamdaniyé" dans la partie gouvernementale de la ville, rapporte l'agence officielle Sana, en référence au terme utilisé par le régime pour désigner les rebelles

A l'ONU, l'échec diplomatique encore et toujours

Alep est le principal enjeu du conflit qui ravage la Syrie depuis cinq ans et demi. Il a fait plus de 300'000 morts et provoqué la pire tragédie humanitaire depuis la Seconde guerre mondiale. Toutes les initiatives diplomatiques pour tenter de faire cesser les combats dans la métropole meurtrie ont à ce jour échoué.

Samedi à l'ONU, la Russie a mis son veto à un texte présenté par la France qui appelait à une cessation immédiate des bombardements à Alep. La Russie a, elle aussi, soumis au vote un texte concurrent, appelant plus généralement à "une cessation des hostilités, notamment à Alep", mais pas à un arrêt des bombardements. Neuf pays, dont la France, le Royaume-Uni et les Etats-Unis l'ont rejeté.

On repense aux paroles récentes de Ban Ki Moon, un peu plus vraies chaque jour qui passe: le secrétaire général de l'ONU sortant avait déclaré, à l'ouverture de l'Assemblée générales des Nations Unies fin septembre, que l'incapacité de l'ONU à mettre un terme à la crise syrienne était un "échec collectif".

Tags
#Alep, #ONU, #Syrie
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency