iloubnan.info
( Publicité )
Politique

John Kerry avait souhaité une intervention militaire américaine contre le régime en Syrie

BEYROUTH | iloubnan.info, avec agences - Le 01 octobre 2016 à 10h34

John Kerry ne le cache pas: il aurait souhaité une intervention militaire américaine en Syrie, contre le régime de Bachar el Assad en 2013.

Un enregistrement audio réalisé la semaine dernière a été publié hier par le New York Times, dans lequel John Kerry exprime sa « frustration » que ses initiatives diplomatiques pour mettre un terme au conflit syrien n'aient pas été soutenues par une action militaire des Etats-Unis. S’adressant à une organisation de civils syriens, il regrette que son appel à agir militairement contre le régime de Bachar al-Assad n'ait pas été entendu. La rencontre avec cette organisation a eu lieu en marge de l’Assemblée générale de l’ONU la semaine dernière. Les civils rencontrés ont exprimé leur frustration de voir que les Etats unis se contentent de frapper l’Etat islamique et pas les forces du régime.

« J'ai défendu l'usage de la force » dit Kerry dans l’enregistrement « mais les choses ont évolué différemment ».

La publication de l’enregistrement n’a pas été commentée par le département d’Etat américain qui n’a cependant pas mis en cause son authenticité. Le porte-parole du département d’Etat a confirmé que la rencontre avec une organisation de civils syriens avait bien eu lieu, ajoutant avoir eu l’occasion « d’entendre leurs inquiétudes et d’exprimer notre objectif continu de mettre fin à la guerre civile ».

En août 2013, le régime syrien a été accusé d'avoir utilisé des armes chimiques contre des civils, faisant des centaines de morts. M. Kerry avait tenu un discours laissant entendre l’imminence de représailles militaires américaines après le franchissement de cette désormais fameuse « ligne rouge » qu’était l’usage des armes chimiques. Mais Obama avait finalement renoncé quelques heures plus tard à toute frappe… Sans en avertir ses partenaires. La France, notamment, s’était trouvée dans un certain embarras. Paris avait résolument soutenu son allié américain pour des frappes stratégiques contre le régime de Bachar el Assad.

Selon Kerry, c’est le Congrès américain qui est responsable de cette marche arrière.

Si John Kerry poussait en coulisse Barack Obama a agir militairement en Syrie pour faire pression sur Bachar el Assad, en public, il a toujours affiché discours cohérent avec la position officielle de la Maison blanche, notamment en dialoguant activement avec Moscou (allié du régime syrien).

Ce sujet de l’intervention militaire américaine en Syrie contre le régime refait surface alors que le dialogue entre les Etats Unis et la Russie semble justement tout près d’être rompu pour de bon.

Washington et Moscou s’étaient mis d’accord le 9 septembre sur un cessez-le-feu entre le régime syrien et les rebelles. Entrée en vigueur le 12 septembre, cette trêve a échoué à peine une semaine plus tard, sans même avoir laissé aux convois humanitaires la possibilité d’acheminer leur aide aux civils pris au piège des combats. avant de voler en éclat quelques jours plus tard. C’est notamment Alep qui concentre l’ensemble des inquiétudes : les raids aériens russes et syriens ont repris de plus belle sur la partie rebelle de la ville depuis dix jours, faisant de très nombreuses victimes parmi les civils.

Tags
#JohnKerry, #Syrie, #USA
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency