iloubnan.info
( Publicité )
Politique

Geagea: "Le Hezbollah ne veut pas d'élections présidentielles, ni d'une vraie République"

BEYROUTH | iloubnan.info / NNA - Le 19 septembre 2016 à 18h01

Le chef du parti des "Forces Libanaises" (FL), Samir Geagea a indiqué, que "le Hezbollah ne veut pas d'élections présidentielles ni d'une vraie République ni d'un président fort".

"Le parti n'est pas sérieux dans son soutien à la candidature du député Michel Aoun et veut un président qui a une faible personnalité et qui lui sera facilement assujetti," a dit Geagea à l'Agence de presse allemande.

Après avoir déploré la vacance au sein de la présidence de la République et son appui à la candidature du général Aoun, M. Geagea a accusé "les élites politiques de ne pas faire preuve de sérieux au niveau du règlement de la crise actuelle".

"Certaines composantes refusent notre initiative et ne cherchent pas d'autres alors que des parties, à savoir, le Hezbollah, s'acharnent à accuser le bloc du Futur et l'Arabie saoudite de bloquer le processus", a-t-il dit, rappelant que "le Courant du Futur prend part à chaque séance parlementaire et que le Hezbollah et certains de ses alliés, les boycottent".

"Le Hezbollah s'est transformé, avec l'appui iranien, d'une simple faction en mini-Etat. Il bloque le travail et confisque la décision sécuritaire, stratégique et militaire de l'Etat," a-t-il ajouté.

"De quel droit le Hezbollah qui est à la solde de l'Iran, accuse-t-il l'Arabie saoudite d'imposer au Courant du Futur ses choix? Comment peut-il le faire alors que le Royaume a accordé une donation d'un milliard de dollars à la BDL en faveur de la livre libanaise ?", s'est-il indigné.

M. Geagea a reconnu qu'il n'écartait pas l'idée de sa candidature au poste de président, soulignant toutefois que "la situation actuelle n'était pas propice et que les FL soutenaient toujours celle du député Aoun".

Il a réitéré son refus au dialogue patronné par le président de la Chambre des députés, Nabih Berri, affirmant en contrepartie que "les FL soutiennent tout dialogue mais le nombre de participants devrait être réduit dans le but de parvenir à des résultats satisfaisants".

Par ailleurs, à propos de la conjoncture régionale, il a refusé "les points de vue de certains analystes qui lient la progression des forces d’Assad et la diminution des actes terroristes au Liban".

"Le Hezbollah ne joue aucun rôle dans ce cadre. Ce sont les forces de l'ordre qui suivent constamment les activités des groupes terroristes et réussissent à les arrêter ou à anéantir leurs projets", a-t-il expliqué.

M. Geagea a dénoncé les accusations du Hezbollah et de l'Iran contre l'Arabie saoudite sur "l'augmentation de l'extrémisme et l'amplification des crises régionales", imputant la responsabilité "à l'Iran et à ses alliés dans la région".

Tags
#Hezbollah, #Samir_Geagea
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency