iloubnan.info
( Publicité )
Politique

Hariri: "L'Iran finance la discorde dans le monde arabe"

BEYROUTH | iloubnan.info - Le 26 juin 2016 à 09h07

L'ancien Premier ministre Saad Hariri a prononcé un discours lors de l'Iftar qu’il a offert hier à la Foire Internationale Rachid Karamé en l'honneur de familles de Denniyeh, Minie et Zghorta.

"Cet Iftar nous rassemble alors que notre pays subit une crise institutionnelle, à savoir la vacance présidentielle, entrée dans sa troisième année, et une crise économique qui a conduit à une baisse de la croissance et des offres d'emploi, alors que le Liban a besoin de toute son immunité politique, économique et sociale pour continuer par miracle à éviter les flammes de la guerre dans une région où la folie meurtrière et la destruction s’amplifient," a dit Hariri.

"Plutôt que de rechercher, avec les Libanais fidèles, la sécurité et la sécurité du Liban et de son peuple et leurs intérêts, certains insistent à placer l’Iran d'abord, et la Syrie d'abord, l'Irak d'abord, le Yémen et Bahreïn d’abord, et le Liban ... à la fin.

Kassem Soleimani et ses partisans au Liban ne se contentent pas des guerres en Syrie, en Irak et au Yémen, mais ils menacent aussi Bahreïn d’une guerre qui invite la discorde dans les pays arabes et musulmans.

Cet exemple de la vanité et l'arrogance de l'Iran conduira à une escalade de l'hostilité entre les Arabes et l'Iran," a ajouté Hariri.

"Ce qui nous préoccupe au Liban est de ne pas verser de l'huile sur le feu de la discorde, arrêter les politiques aveugles d'ingérence dans les affaires intérieures des États frères et extirper la haine qui vise le Royaume d'Arabie Saoudite.

Toutes les arènes arabes infiltrées par l'Iran, par l'argent, les partis, le clergé ou les Gardiens de la révolution, ont reçu leur part de division, de discorde et de conflits sectaires.

Nous au Liban devons protéger notre pays et notre coexistence de ce fléau iranien, et aucune fatwa de la direction iranienne ne devrait supplanter nos intérêts nationaux.

Nous ne sommes pas et ne serons pas un écho pour ce que Kassem Soleimani décide dans la région, et pour ses appels à la rébellion à Bahreïn et ailleurs.

Nous avons assez de ravages résultant de la situation en Syrie, et nos frères chiites n'ont pas besoin de passer d'une guerre à l'autre et d'une tragédie à l'autre.

Ce que nous avons entendu hier à la cérémonie honorant Moustafa Badr al-Din et son rôle dans les guerres de Syrie et d'Irak et les massacres contre les peuples arabes, ne nous concerne pas, parce que le rôle Badr al-Din à notre avis est seulement limité au fait qu'il est accusé d'avoir assassiné le président martyr Rafic Hariri. Tous les rôles héroïques qui lui sont attribués s’arrêtent ici, et ne vaudront rien dans le registre de l'histoire.

Le reste du discours concerne l'implication dans le sang syrien, et cette implication a été imposée aux Libanais qui le rejettent aujourd'hui, demain et toujours !

Il se vante d’être une base militaire avancée ... pour l’Iran ! Et que tout l'argent, les missiles et les salaires proviennent du trésor des Gardiens de la révolution en Iran! Il reconnaît que c’est un parti iranien par excellence et un investissement pour le projet politique, religieux et militaire iranien. Et que les ordres de Wali al-Faqih sont plus importants pour lui que l'intérêt du Liban et l'intérêt de tous les Arabes. Ceci est un chef d'accusation du plus haut niveau ! Un parti qui déclare tout haut qu'il exécute les ordres d'un pays étranger.

En ce qui concerne les propos sur l'Arabie Saoudite, quoi de nouveau ? Des accusations contre un Etat arabe juste parce qu'il refuse que Bahreïn devienne une base iranienne aussi, tout comme il a refusé que les Houthis transforment le Yémen en base iranienne.

L’Iran finance le Hezbollah au Liban, Al-Hashd Al-Chaabi en Irak, les Houthis au Yémen, l'opposition à Bahreïn et le meurtre de personnes innocentes en Syrie. Elle finance les attentats au Koweït, le chaos dans Katif et les groupes sectaires au Soudan, en Egypte et en Algérie".

"En fait, l'Iran finance la discorde dans le monde arabe," a ajouté l'ancien Premier ministre.

Tags
#Iran, #SaadHariri
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency