iloubnan.info
( Publicité )
Politique

Des employés du département d'Etat américain critiquent ouvertement la politique d'Obama en Syrie

BEYROUTH | iloubnan.info, avec agences - Le 17 juin 2016 à 10h36

L’administration Obama a souvent été critiquée par ses alliés opposants de Bachar el Assad mais aujourd'hui c'est officiellement le cas en interne: des diplomates du département d'Etat américain commencent à critiquer ouvertement la politique des Etats Unis en Syrie. Ils ont formé un groupe de "dissidents" et ont formulé leurs critiques dans un "télégramme diplomatique".

L’information a d’abord été révélée par le Wall Street Journal avant d’etre confirmée par le porte-parole du department d’Etat John Kirby. Celui-ci a affirmé à l’agence AFP avoir reçu un “télégramme dissident rédigé par un groupe d'employés du département d'Etat concernant la situation en Syrie".

Le contenu exact du télégramme n’a pas été dévoilé mais selon le WSJ, les “dissidents” réclament  des frappes militaires américaines contre le régime de Bachar el Assad.

Selon M. Kirby, cité par l’AFP, il existe au département d'Etat un canal official qualifié de “dissident" ou "contestataire",  "permettant à des employés de faire part de points de vue différents et de perspectives alternatives sur des sujets de politique" diplomatique.

En 2013, alors que l’armée syrienne avait utilisé des armes chimiques dans une attaque meurtrière contre la Goutha de Damas  Barak Obama, qui avait depuis le début du conflit qualifié l’arme chimique de “ligne rouge” à ne pas dépasser, avait finalement renoncé à frapper le régime syrien. Cette decision avait été prise sans meme en informer en amont ses partenaires et alliés, dont la France. Prête à accompagner les Etats Unis dans sa politique de frappes, Paris s’était ainsi retrouvée dans une situation particulièrement inconfortable.

Depuis ce renoncement, l'administration américaine refuse tout engagement militaire d'envergure en Syrie.

Les Etats-Unis pilotent toutefois une coalition militaire internationale qui a effectué 13.000 frappes aériennes depuis l'été 2014 contre le groupe jihadiste Etat islamique en Syrie et en Irak, rappelled l’AFP.

Washington a également des dizaines de forces spéciales au sol en Syrie mais M. Obama a toujours résisté à la pression du déploiement massif de dizaines de milliers de soldats.

Tags
#Obama, #Syrie
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency