iloubnan.info
( Publicité )
Politique

Alep sous les bombardements, un hôpital de Médecins du Monde pris pour cible

BEYROUTH | iloubnan.info, avec agences - Le 16 juin 2016 à 16h46
Des activistes, membres de l'opposition syrienne blessés à Alep. Photo: Coalition nationale de l'opposition syrienne.

Les militants et les équipes de la Défense civile syrienne à Alep ont déclaré qu'au moins 34 civils, dont des enfants, ont été tués mardi et des dizaines d'autres blessés dans des frappes aériennes du régime et des forces russes sur Alep et sa région.

“Les frappes aériennes ont violemment frappé les bâtiments résidentiels dans le quartier de Jisr Al Haj, tuant huit civils et en blessant cinq autres,” indique un communiqué de la Coalition nationale de l’opposition syrienne.

“Hadi Al Abdullah et Khaled Essa, deux grands activistes médiatiques, ont été blessés dans les raids aériens,” selon le communiqué. “Les hélicoptères du régime ont largué des mines navales sur les quartiers d'Al Ma'adi et Al Saliheen. Cinq civils, dont un enfant, ont été tués par un baril largué sur le quartier d'Al Maqamat.”

Selon Ibrahim Abu Laith, Directeur média de la Défense civile, plusieurs frappes aériennes du régime d'Assad et de l'aviation russe ont frappé les zones résidentielles dans les régions libérées d'Alep mardi tuant, entre autres, un civil dans le quartier d'Al Sukkari, un à Al Firdous, deux à Salah Al Din, et blessant quatre civils dans le quartier de Jabal Badrou.

M. Abu Laith a souligné que les équipes de la Défense civile ont sorti toutes les victimes de sous les décombres.

Dans la campagne d'Alep, 11 civils ont été tués et 21 autres ont été blessés dans des frappes aériennes de l'aviation russe sur les villes de Kafr Halab, Sheikh Ali, Jub Alkas et Urm Al Kubra mardi.

Les forces russes et du régime ont intensifié leurs bombardements aériens sur la province d'Alep début juin, tuant près de 600 civils, selon la Défense civile dans la ville.

Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault a pour sa part condamné “avec la plus grande fermeté le bombardement par le régime syrien et ses soutiens (en référence aux forces armées russes, ndlr) d'un hôpital à Alep soutenu par Médecins du Monde.”

Dans une déclaration publiée aujourd’hui, le chef du Quai d’Orsay a martelé que “la France, qui a activement soutenu l'adoption par le conseil de sécurité des Nations unies de la résolution 2286 du 3 mai 2016 sur la protection des personnels de santé, continuera à condamner de telles attaques et à exiger que leurs responsables rendent des comptes.”

Jean-Marc Ayrault a qualifié de “lâche et odieux” ce bombardement, qui selon lui “s'inscrit dans le cadre d'une politique délibérée et continue d'attaque des personnels de santé et des établissements de santé en Syrie,” et qui “constitue une nouvelle violation du droit international humanitaire.”

Tags
#Alep, #Syrie
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency