iloubnan.info
( Publicité )
Politique

Le Hezbollah confirme la mort de son chef militaire Mustafa Badreddine

BEYROUTH | iloubnan.info / NNA - Le 13 mai 2016 à 08h14

Le Hezbollah a confirmé ce vendredi, dans un communiqué, la mort de son chef militaire en Syrie, Mustafa Badreddine, et la blessure de plusieurs membres du parti, dans une grande explosion contre l'un de ses sièges près de l'aéroport de Damas.

Selon le communiqué, "une enquête est en cours pour déterminer la nature de cette explosion et savoir s'il s'agit d'un raid aérien ou d'un bombardement (...)".

Mustafa Badreddine était considéré comme la seconde figure la plus importante du parti de Dieu, rappelle le Guardian.

Il a été tué mardi soir. Il était le beau-frère de Imad Moughniyeh, lui aussi tué à Damas il y a plusieurs années dans une attaque à la voiture piégée attribuée à Israël. L'Etat hébreu est aussi pointé du doigt pour la mort mardi de Mustafa Badreddine.

Mustafa Badreddine faisait partie des accusés actuellement jugés in abstentia par le Tribunal international pour le Liban dans l'affaire de l'assassinat de Rafic Hariri.

Jeudi soir, à la veille de la commémoration de la nakba du peuple palestinien, le secrétaire général du Hezbollah Hassan Nasrallah a souligné dans un discours retransmis en direct devant plusieurs personnalités libanaises et palestiniennes, que les blessés de la résistance sont ceux qui ont combattu le projet sioniste et qui luttent aujourd'hui contre un complot similaire.

"Aujourd'hui, les Etats-Unis ont créé des organisations terroristes et takfiristes pour combattre la Résistance (...) tout comme leurs alliés les Britanniques avaient instauré en 1948 l'entité sioniste," a-t-il dit. Il a rappelé les souffrances de la nakba et son impact sur "l'esprit, la dignité, l'honneur, la stabilité, le futur et la prospérité de la nation."

"Le général américain à la retraite Wesley Clark a récemment affirmé à la CNN que les Etats-Unis ont créé Daech pour combattre le Hezbollah et ternir son image" a-t-il affirmé, en référence aux propos tenus par l'ancien général en février 2015.

Le Hezbollah est "toujours prêt à combattre l'EI, qui commet des atrocités en raison de ses défaites en Irak, en Syrie et au Liban," a martelé Nasrallah.

Le chef du parti de Dieu a également estimé que "Daech constituera une menace sur Gaza et la Cisjordanie", accusant le régime saoudien de soutenir ces groupes.

Il a réitéré que le conflit dans la région n'était pas entre sunnites et chiites, et s'est ensuite adressé aux chrétiens du Levant pour leur conseiller de ne pas miser sur les Etats-Unis qui ne se soucient que de leurs propres intérêts.

En ce qui concerne la scène locale, le chef du Hezbollah a indiqué que son parti était engagé auprès du Courant patriotique libre, mais non auprès des Forces libanaises. "Je soutiens le CPL mais je ne soutiens pas les FL avec qui le CPL a le droit de s'allier," a-t-il dit.

Dans le contexte des municipales à Beyrouth, il a noté que son parti a choisi de ne pas se présenter aux élections en s'alliant à la liste des Beyrouthins, soutenue par l'ancien Premier ministre, en raison de l'absence d'un partenariat entre les deux camps.

Tags
#Hassan_Nasrallah, #Hezbollah
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency