iloubnan.info
( Publicité )
Politique

Achraf Rifi a démissionné

BEYROUTH | iloubnan.info / NNA - Le 21 fvrier 2016 à 13h23

Le ministre de la Justice, Achraf Rifi a annoncé dimanche sa démission, affirmant qu'il était toujours engagé dans la lutte contre le mini-état, en référence au Hezbollah.

"Notre patrie traverse une des périodes les plus compliquées de son histoire moderne, en raison d'une crise nationale provoquée par les forces de facto, qui ont presque mis la main sur l'Etat et ses instituions. Un fait qui a entrainé l'Etat dans une situation de vacance et de désintégration, arrivant même à la défiguration de l'identité nationale ce qui a exposé la souveraineté du Liban, son économie et son avenir ainsi que ses relations internationales et arabes aux périls", a-t-il indiqué dans un communiqué. 

"Devant ce spectacle compliqué, où la manipulation de l'Etat et de ses institutions a atteint un stade avancé et devant le blocage imposé par le Hezbollah au sein du gouvernement et ailleurs,(...), passant par l'entrave de la remise du dossier de Samaha au Conseil judiciaire, dans une tentative flagrante de mettre la main sur le pouvoir judiciaire et par la destruction des relations du Liban avec l'Arabie et avec les frères arabes en une première dans l'histoire moderne et dans le contexte de la farce relative au dossier des déchets, j'affirme aux Libanais que le stade qu'a atteint la situation en raison de la ligne de conduite du Hezbollah et de ses alliés, est désormais intolérable", a-t-il expliqué. 

Selon ses propos, demeurer dans le gouvernement signifie approuver la déviation en cours ou au moins reconnaitre l'incapacité à agir. " Un fait que refuse ". 

"Libanais, je n'ai jamais eu l'habitude de fuir la responsabilité, mais je l'ai assumé dans les périodes les plus difficiles. Je le ferai toujours. Je serai toujours à vos côtés, luttant en faveur de l'unité du Liban, de sa souveraineté et de sa dignité. Mais je ne serai jamais une couverture à ceux qui tentent de mettre la main sur l'Etat et les institutions. Pour cette raison, je soumets ma décision au Premier ministre. Je serai toutefois toujours engagé sur la voie du martyr du Liban, le président Rafic Hariri et celle des martyrs de las Révolution du Cèdre. Je ferai toujours face au mini-état auprès des Libanais honorables dans la bataille du sauvetage du Liban", a-t-il conclu. 

Tags
#AchrafRifi
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency