iloubnan.info
( Publicité )
Politique

Syrie: un hôpital détruit par une frappe russe, c'est mal parti pour un cessez-le-feu

BEYROUTH | iloubnan.info - Le 16 fvrier 2016 à 08h45

Un hôpital soutenu par Médecins Sans Frontières (MSF) dans la ville de Maaret Al Nouman (campagne d’Idleb) a été touché lundi par des frappes aériennes russes, a accusé l'opposition syrienne. D'après elle, au moins sept personnes ont été tuées et plusieurs autres ont été blessées dans l'attaque délibérée contre l'hôpital. L'hôpital a été complètement détruit et huit membres du personnel sont portés disparus. 

L'organisation Amnesty International, citant MSF, a également hier dénoncé cette attaque, rappelant que ce type de frappes est majoritairement le fait du régime syrien et de son allié russe. "La Russie et le gouvernement syrien savent pertinemment que les attaques contre des bâtiments médicaux sont des crimes de guerre" a déclaré l'organisation humanitaire.

"La Coalition Nationale Syrienne condamne fermement l’attaque. Il ne s’agit pas là du premier hôpital à être ciblé par l'aviation russe. La Russie a ciblé des quartiers civils, des centres médicaux, des écoles et des lieux de culte. Ce crime ne sera pas le dernier tant que la Communauté Internationale reste silencieuse et se dérobe à sa responsabilité d'y répondre", a déclaré la Coalition de l'opposition dans un communiqué.

"Nous tenons Moscou entièrement responsable de ces crimes. La continuelle inaction de la Communauté Internationale incite la Russie à commettre d'autres crimes en Syrie. Les actes de la Russie en Syrie ont non seulement un effet négatif sur le processus politique, mais encouragent également la propagation du terrorisme."

Cette nouvelle frappe russe vient mettre à mal la perspective d'une cessation des hostilités, sur laquelle s'étaient pourtant entendues les puissances internationales (dont la Russie et les Etats Unis) dans le cadre de l'accord de Munich la semaine dernière

Le nouveau ministre français des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault a condamné "avec la plus grande fermeté le nouveau bombardement délibéré visant un hôpital soutenu par Médecins Sans Frontières dans le Nord de la Syrie." Dans une déclaration publiée hier soir, le chef de la diplomatie française a indiqué que "six patients et un employé de l’hôpital ont trouvé la mort au cours de deux attaques distinctes sur la même cible. Huit membres du personnel sont toujours portés disparus et l'organisation fait état de dizaines de blessés." 

"Les attaques contre les structures de santé en Syrie par le régime ou ses soutiens sont inacceptables et doivent cesser immédiatement," a ajouté M. Ayrault, n'infirmant pas l'origine russe de cette frappe. "Elles sont constitutives de crimes de guerre."

"Il est plus qu’urgent de mettre en œuvre les engagements de cessation des hostilités pris à Munich par le groupe international de soutien pour la Syrie," a ajouté le chef du Quai d'Orsay.

Pour sa part, la coalition de l'opposition syrienne a appelé "le Groupe de travail sur le cessez-le-feu formé dans le cadre de l'accord de Munich à ne pas ignorer les horribles et continuels crimes de la Russie commis contre le peuple syrien. Ces crimes sapent toutes les chances de parvenir à un règlement politique du conflit. En restant silencieuse sur le comportement de la Russie en Syrie la Communauté Internationale se rend complice dans ces crimes et va ruiner ce qui a été réalisé à Munich".

"Ces crimes mettent en doute la capacité de la Communauté Internationale à trouver une véritable solution politique pour mettre fin à la tragédie qui se déroule en Syrie," conclut la Coalition de l'opposition.

Tags
#CoalitionNationaleSyrienne, #Syrie
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency