iloubnan.info
( Publicité )
Politique

Les discussions inter-syriennes de Genève ont officiellement commencé

BEYROUTH | iloubnan.info, avec agences - Le 02 fvrier 2016 à 08h25
Rencontre entre le médiateur de l’ONU et l’opposition syrienne représentée par le Haut comité de négociations (HNC) à Genève le 1er février 2016. Photo ONU/Jean-Marc Ferré

"Les discussions de Genève ont officiellement commencé", a répété à plusieurs reprises lundi soir Staffan De Mistura, à l'issue d'une rencontre de deux heures à Genève avec la délégation de l'opposition syrienne.

M. De Mistura veut avec ces discussions mettre en place un dialogue indirect entre le régime de Damas et l'opposition pour tenter de mettre un terme à la guerre qui ravage la Syrie depuis cinq ans.

Lors de sa rencontre l'envoyé de l'ONU en Syrie, l’opposition a réitéré ses exigences humanitaires.

Juste avant ce meeting, le HCN (Haut comité des négociations, organe représentant l'opposition lors des discussion) avait annoncé que l'Opposition syrienne ne renoncerait pas à ses exigences "appelant à l'application intégrale de la Résolution 2254 du Conseil de sécurité des Nations Unies, en particulier les articles 12 et 13. L'Opposition ne s'engagera pas dans des négociations avec le régime d'Assad tant que ses demandes ne seront pas satisfaites". Le Chef de la délégation du HCN, Asaad Al Zoabi, avait également affirmé que "seuls trois points" seraient évoqués "lors de notre rencontre avec Staffan De Mistura, à savoir : la levée des sièges, la fin des bombardements russes sur les Révolutionnaires et les civils, et la libération des prisonniers et détenus politiques, notamment les femmes et les enfants." Egalement avant le meeting avec De Mistura, le HCN avait aussi rencontré des représentants du Groupe de soutien international à la Syrie (ISSG), évoquant des positions positives et concentrées sur les questions humanitaires.

Staffan De Mistura devait en fait rencontrer d'abord les représentants du régime de Bachar el Assad lundi matin. Mais cette réunion prévue à 11h avait été reportée à la dernière minute pour permettre à l'envoyé de l’ONU de rencontrer d'abord formellement l'opposition."La réunion prévue à 11H00 ce matin (10H00 GMT) entre l'envoyé spécial des Nations Unies pour la Syrie et la délégation du gouvernement syrien a été repoussée", a écrit l'ONU dans un communiqué laconique.

Ces discussions entre les belligerants en Syrie ont pour but de trouver une solution négociée à la guerre dans ce pays, qui a fait plus de 260.000 morts et des millions de réfugiés et déplacés depuis le printemps 2011.

Le chef de l'ONU Ban Ki-moon a déclaré selon son porte-parole qu' "il est essentiel que les représentants du gouvernement syrien et de l'opposition syrienne "se mettent d'accord sur des améliorations immédiates à la situation humanitaire catastrophique en Syrie, sur une transition politique qui réponde aux aspirations du peuple syrien, et sur un cessez-le parallèle".

"Ces discussions doivent aboutir à un résultat qui permette aux Syriens ordinaires de décider de leur avenir », a souligné le porte-parole.

Tags
#ONU, #Syrie
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency