iloubnan.info
( Publicité )
Politique

Les pourparlers inter-syriens doivent commencer vendredi

BEYROUTH | iloubnan.info, avec agences - Le 26 janvier 2016 à 08h12
Staffan de Mistura s'exprime devant la presse au sujet des pourparlers inter-syriens. Photo ONU/Jean-Marc Ferré

L'Envoyé spécial de l'ONU pour la Syrie, Staffan de Mistura, a déclaré lundi que les pourparlers de paix, qui devaient initialement démarrer le 25 janvier, ont été reportés et devraient commencer vendredi 29 janvier.

Ce retard est dû « à d'intenses désaccords » sur les personnes qui seront invitées aux pourparlers inter-syriens, a expliqué M. de Mistura lors d'un point de presse à Genève. Il a précisé que les invitations seront envoyées mardi.

Selon l'Envoyé spécial, l'objectif prioritaire de ces discussions sera l'établissement d'un cessez-le-feu, la livraison de l'assistance humanitaire, ainsi que la lutte contre la menace posée par Daech.

Les pourparlers devraient durer six mois, avec une première phase qui pourrait durer deux ou trois semaines. Selon M. de Mistura, il est important de maintenir la dynamique enclenchée lors des réunions qui ont eu lieu à Vienne l'an dernier.

« J'ai bien précisé, et le Secrétaire général a été très clair sur ce point, que nous allons nous assurer d'une présence importante de femmes » à ces pourparlers, a souligné l'Envoyé spécial.

Fin décembre, Staffan de Mistura avait fixé au 25 janvier 2016 la date à laquelle devaient commencer les pourparlers de paix. Cette annonce avait été faite une semaine après l'adoption par le Conseil de sécurité de l'ONU de la résolution 2254, qui donne à l'ONU un rôle accru en vue d'aider à trouver une solution au conflit.

Dans sa résolution, le Conseil appuie un processus politique dirigé par les Syriens et facilité par l'ONU, qui mette en place, dans les six mois, « une gouvernance crédible, inclusive et non confessionnelle » et arrête un calendrier et des modalités pour l'élaboration d'une nouvelle constitution. Il se dit favorable à la tenue, dans les 18 mois, d'élections libres et régulières, conformément à la nouvelle constitution, qui seraient conduites sous la supervision de l'ONU et ouvertes à tous les Syriens, y compris ceux de la diaspora.

Tags
#ONU, #Syrie
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency