iloubnan.info
( Publicité )
Politique

Plus de 120 ONG appellent ensemble à mettre fin au conflit en Syrie

BEYROUTH | iloubnan.info, avec agences - Le 22 janvier 2016 à 09h39
Ghinwa, âgée de 7 ans, et son frère Alaa, 11 ans, au centre informel d’accueil de réfugiés Al-Khalidia Al-Khamisa à Homs, en Syrie, le 5 janvier 2016. Crédit photo : UNICEF/UN06843/Sanadiki

Dans un appel conjoint publié jeudi, plus de 120 organisations humanitaires et agences des Nations Unies exhortent les gouvernements, mais aussi les citoyens du monde entier, à se joindre à elles pour réclamer la fin du conflit en Syrie et des souffrances subies par des millions de civils.

« La guerre atteint bientôt sa sixième année de brutalités. Le sang continue de couler. Les souffrances s'aggravent. C'est pourquoi aujourd'hui, nous, les dirigeants d'organisations humanitaires et d'agences humanitaires des Nations Unies, appelons non seulement les gouvernements mais aussi chacun d'entre vous, citoyens du monde entier, à élever votre voix pour mettre fin à ce carnage. Pour exhorter toutes les parties au conflit à trouver un accord de cessez-le-feu et un chemin vers la paix », déclarent ces organisations dans cet appel.

« Plus que jamais, le monde a besoin d'entendre une voix publique et collective exiger qu'un terme soit mis à ces atrocités. Parce que ce conflit et ses conséquences nous touchent tous », ajoutent-elles.

Aujourd'hui, environ 13,5 millions de personnes en Syrie ont besoin d'une aide humanitaire et 4,6 millions de personnes ont fui vers les pays voisins et au-delà.

Les organisations humanitaires demandent à « ceux qui ont la capacité de mettre un terme aux souffrances » de prendre des mesures immédiatement.

Elles réclament notamment :

Un accès sans restriction et durable pour que les organisations humanitaires puissent apporter des secours immédiats à tous ceux qui en ont besoin en Syrie ;

Des pauses humanitaires et des cessez-le-feu sans condition et surveillés pour acheminer de la nourriture et d'autres aides urgentes aux civils, organiser des campagnes de vaccination et d'autres campagnes sanitaires, et permettre aux enfants de retourner à l'école ;

L'arrêt des attaques contre des infrastructures civiles, pour que les écoles, les hôpitaux et l'approvisionnement en eau soient protégés ;

La liberté de mouvement pour tous les civils et la levée immédiate des sièges par toutes les parties.

« Il s'agit de mesures pratiques. Aucune raison pratique ne doit empêcher leur mise en œuvre s'il existe une volonté de les mettre en œuvre », affirme l'appel conjoint.

Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) et le Programme alimentaire mondial (PAM) font partie des signataires de ce texte.

Les particuliers peuvent apporter leur soutien à cet appel, tout simplement en le partageant, en le retweetant ou en cliquant « j'aime » sur les plateformes de médias sociaux.

Tags
#Syrie
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency