iloubnan.info
( Publicité )
Politique

Levée des sanctions internationales contre l'Iran

BEYROUTH | iloubnan.info, avec agences - Le 18 janvier 2016 à 09h00

Samedi à Vienne, les chefs de la diplomatie européenne et iranienne ont annoncé la levée des sanctions internationales contre l'Iran. La république islamique peut désormais faire son retour dans le système économique mondial.

Cette levée intervient après que l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a annoncé  que l'Iran avait respecté ses engagements liés à l'accord sur le nucléaire que ce pays a signé en juillet avec un groupe de six pays (Chine, Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie et Allemagne).

“Aujourd'hui j'ai publié un rapport confirmant que l'Iran a achevé les mesures préparatoires nécessaires pour démarrer la mise en oeuvre du Plan d'action global commun (PAGC). Ce rapport a été soumis au Conseil des gouverneurs de l'AIEA et au Conseil de sécurité des Nations Unies”, a déclaré le Directeur général de l'AIEA, Yukiya Amano, dans un communiqué de presse.

“L'AIEA va désormais pouvoir commencer à vérifier et surveiller les engagements de l'Iran liés au nucléaire inscrits dans l'accord, comme l'a demandé le Conseil de sécurité de l'ONU et comme l'a autorisé le Conseil des gouverneurs de l'AIEA”, a-t-il ajouté. “Les relations entre l'Iran et l'AIEA entrent désormais dans une nouvelle phase”.

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, s'est immédiatement félicité samedi de cette annonce. “Il s'agit d'une étape significative qui reflète les efforts de bonne foi de toutes les parties pour remplir les engagements qu'elles ont convenus”, a dit le porte-parole du Secrétaire général dans une déclaration à la presse.

“Le Secrétaire général salue le dévouement et la détermination affichées par toutes les parties. Il encourage les parties à continuer de mettre en oeuvre le Plan d'action global commun dans les mois et les années à venir”, a-t-il ajouté. “Ce succès montre que les préoccupations internationales en matière de prolifération doivent être traitées grâce au dialogue et une diplomatie patiente. Le Secrétaire général espère que le succès de cet accord contribuera à une plus grande coopération régionale et internationale pour la paix, la sécurité et la stabilité dans la région et au-delà”.

Le programme nucléaire de l'Iran – qui selon Téhéran n'a d'autre objectif que la production d'énergie à des fins pacifiques mais selon d'autres pays est motivé par des ambitions militaires – est un sujet de préoccupation internationale depuis la découverte en 2003 que l'Iran avait caché ses activités nucléaires pendant 18 ans en violation de ses obligations aux termes du Traité de non-prolifération (TNP).

Dans une autre déclaration à la presse publiée également samedi par son porte-parole, le Secrétaire général a salué les informations faisant état de la libération de plusieurs Américains qui étaient détenus en Iran, notamment le journaliste du Washington Post Jason Rezaian, et de plusieurs Iraniens détenus par les Etats-Unis à la suite d'un accord entre les deux gouvernements.

“Le Secrétaire général se félicite des récentes décisions prises par les gouvernements des Etats-Unis et d'Iran pour améliorer leurs liens. Il est encouragé par la levée des sanctions visant l'Iran”, a dit son porte-parole dans une déclaration à la presse.

Dimanche, au lendemain de l'annonce de la levée des sanctions contre l'Iran, le Conseil de sécurité de l'ONU a annoncé avoir retiré la banque iranienne Sepah et sa filiale internationale de la liste noire figurant (depuis 2007) dans les sanctions onusiennes.

Dans un communiqué, l'ONU a précisé que ce retrait s'inscrit dans le cadre d'une résolution adoptée en juillet dernier, après la conclusion de l'accord nucléaire historique entre les grandes puissances et l'Iran le 14 juillet 2015 à Vienne.

 

Tags
#Iran
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency