iloubnan.info
( Publicité )
Politique

Dans la province d'Alep, les écoles adaptent leur rythme pour éviter les frappes russes

BEYROUTH | iloubnan.info - Le 14 janvier 2016 à 08h07

La direction de l'Education au sein  du gourvenrment interimaire syrien a demande hier à toutes les écoles situees dans les zones de la province d’Alep dont le regime s’est retire, de modifier les dates des examens selon la situation sécuritaire dans chaque zone.

Dans un communiqué, la coalition nationale syrienne a explique que “cette initiative vise à éviter de nouvelles victimes parmi les élèves suite à la campagne aérienne de la Russie sur la Syrie.”

“La Direction de l’Education a conseillé aux responsables de l'éducation d’évacuer les écoles directement après les examens pour éviter toute victime en cas de raid inattendu mene par les forces aériennes russes et par le régime du president Bachar el Assad,” indique le communiqué.

Cette décision a été prise suite au bombardement mené par l'aviation russe lundi visant trois écoles de Ain Jaraa (campagne Ouest d’Alep) pendant une session d’examens. Ces attaques ont fait au moins 35 morts dont au moins 17 élèves, et de nombreux blessés. Plusieurs personnes étaient encore portées disparues jeudi, n’ayant pas été retrouvées sous les décombres.

Cette semaine, le chef de la diplomatie française Laurent Fabius a explicitement appelé la Russie à cesser ses attaques contre les civils en Syrie, conformément à la resolution 2254 du Conseil de sécurité de l’ONU.

L’armée russe a lancé fin septembre une operation militaire en Syrie officiellement contre les militants de l’Etat islamique. Moscou a plusieurs fois été accuse par l’opposition syrienne et par les occidentaux de cibler des zones dont Daech est absent et de chercher en fait à détruire les combattants opposés à son allié Bachar el Assad.

Selon la Coalition nationale syrienne, “les actions de la Russie en Syrie, tout en poursuivant la politique de terreur adoptée par Assad depuis le début de la Révolution Syrienne, ont pour unique objectif de briser la volonté du peuple syrien et de saper une solution politique.”

Le 25 janvier doivent normalement débuter à Genève des pourparlers entre les différentes parties syriennes, sous l’égide de l’ONU, pour trouver une solution politique au conflit.

Tags
#CoalitionNationaleSyrienne, #ONU, #Russie, #Syrie
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency