iloubnan.info
( Publicité )
Politique

Les négociations entre les parties syriennes à Genève devraient commencer le 25 janvier

BEYROUTH | iloubnan.info - Le 27 dcembre 2015 à 09h49

Le 25 janvier 2016: c’est la date fixée pour le début à Genève des pourparlers de paix entre les différentes parties syriennes. En tout cas, c'est l'objectif que se donne les Nations unies pour lancer ces négociations ayant pour but de mettre un terme au conflit qui déchire la Syrie depuis près de cinq ans.

L’annonce de cette date a été faite à Genève par le porte parole de l’envoyé spécial de l’ONU en Syrie, Staffan de Mistura. Elle a été publiée une semaine après l’adoption par le conseil de sécurité de l’ONU de la résolution 2254, qui donne aux Nations unie un rôle accru pour parvenir à un accord entre les forces en présence sur une transition politique,  établi un calendrier pour un cessez-le-feu, une nouvelle constitution et des élections. Tout ceci, donc, sous les auspices de l'ONU .

"Dans le droit-fil des paramètres clairement énoncés dans la résolution 2254 (2015) du Conseil de sécurité, l'Envoyé spécial a l'intention de terminer ses consultations au début de janvier, dans l’objectif d'entamer des pourparlers intra-syriens à la date du 25 janvier 2016, à Genève," peut-on lire dans un communiqué publié par le porte-parole de Staffan de Mistura.

"Il compte sur la pleine coopération de toutes les parties syriennes concernées par ce processus. Les développements sur le terrain ne doivent pas le faire dérailler."

Dans sa résolution, le Conseil de 15 membres a appelé à mettre en place un processus politique mené par les Syriens et facilité par l'ONU, visant à établir dans les six mois à venir "une gouvernance  crédible, inclusive et non-communautaire," à fixer un calendrier pour la rédaction d'une nouvelle constitution, des élections libres et régulières qui devront se tenir dans les 18 mois sous la supervision des Nations Unies avec le droit de vote appliqué à tous les Syriens, y compris les membres de la diaspora.

Parmi ses autres dispositions, le texte a reconnu le lien étroit entre un cessez le feu et un processus politique parallèle. Le cessez le feu devrait entrer en vigueur dès que les parties auront fait leurs premiers pas vers une transition politique sous les auspices des Nations Unies. "Le peuple syrien a assez souffert", dit le communiqué. "Leur tragédie se fait sentir dans toute la région et au-delà. Ils méritent toute l'attention et l'engagement de tous leurs représentants syriens, qui doivent maintenant faire preuve de leadership et de vision pour surmonter leurs différences, pour le bien de la Syrie. "

Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency