iloubnan.info
( Publicité )
Politique

Syrie: L'opposition accuse le régime d'une nouvelle attaque chimique contre des civils

BEYROUTH | iloubnan.info - Le 23 décembre 2015 à 23h39

Dans un communiqué diffusé mercredi, la Coalition nationale des forces d'opposition syriennes a accusé le régime de Bachar el Assad "et ses alliés russes" d'avoir "une fois de plus, eu recours à des armes internationalement interdites contre les civils syriens. Hier, les forces du régime ont ciblé Al Moadamiya (près de Damas) avec des obus chargés en sarin, tuant dix personnes, dont des femmes et des enfants, et en blessant plus de trente autres."

"La Coalition Nationale Syrienne condamne fermement ce crime et dénonce le silence de la Communauté Internationale sur cet acte odieux. Ce silence persistant est considéré par Assad comme un feu vert pour commettre d'autres crimes contre le peuple syrien. L'attaque chimique d'hier sur Al Moadamiya est une nouvelle violation des Résolutions 2118, 2209 et 2254 du Conseil de sécurité des Nations Unies," poursuit le communiqué, qui appelle le Conseil de sécurité de l'ONU à tenir "une réunion d'urgence afin de condamner ce crime et de prendre des mesures en vertu du Chapitre VII pour stopper le régime d'Assad et protéger les civils conformément à la Résolution 2118 du Conseil de sécurité des Nations Unies."

Les forces de sécurité en Syrie ont plusieurs fois perpétré des attaques chimiques en Syrie, notamment contre des zones rebelles. Le régime de Bachar el Assad avait passé un accord avec l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques dans le cadre duquel l'Etat syrien s'engageait à livrer son stock à l'OIAC pour destruction. Le processus a été officiellement achevé il y a plusieurs mois.

Dans son communiqué, la Coalition nationale syrienne affirme que "Les crimes commis par Assad, avec le soutien de la Russie et de l'Iran, contre le peuple syrien sont la cause de la propagation du terrorisme dans la région. Toute approche politique ne permettant pas d'obtenir justice pour les victimes en Syrie est vouée à l'échec. Les crimes commis par Assad et ses alliés ne doivent pas être tolérés, même sous le prétexte de lutte contre le terrorisme ; ces crimes sont la conséquence directe du terrorisme et de la tyrannie d'Assad. Pour vaincre le terrorisme et mettre un terme à l'invasion étrangère en Syrie, le peuple syrien a besoin de l'aide internationale dans son combat pour la liberté."

Le Conseil de sécurité de l'ONU a la semaine dernière voté une résolution pour trouver une issue à la crise en Syrie. Cette résolution appelle les différentes forces en présence en Syrie à participer à des négociations. Elle ne requiert pas le départ de Bachar el Assad comme prérequis à ces négociations. La France continue d'affirmer que le départ de Bachar el Assad est indispensable à toute transition démocratique en Syrie, mais envisage désormais que ce départ soit un résultat des négociations.

Tags
#Syrie
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency